Fermer

Vivre plus sainement?

Le cresson - une herbe piquante gorgée de vitamines

Il est très facile de faire pousser soi-même du cresson, qui se récolte en quelques jours seulement. Voici tous les précieux ingrédients qu’il contient.

Le cresson vient de l’Asie mineure et centrale. En plus de son goût intense, il regorge de bienfaits. Dès l’Antiquité, il est utilisé comme plante médicinale pour lutter contre la bronchite, la chute des cheveux et même les taches de rousseur. Caractérisé par une forte teneur en vitamines et en sels minéraux, le cresson contient également des substances pouvant être légèrement antibiotiques.

Sensation gustative

Avec son arôme piquant et poivré légèrement âpre, le cresson permet de formidables associations gustatives. Il se marie à merveille avec les aliments suivants:

  • fromage à pâte persillée
  • œuf
  • poisson gras
  • grapefruit • poulet
  • pomme de terre
  • fruits de mer
  • orange
  • panais
  • betterave rouge

Un allié vert fort en goût sur le rebord de la fenêtre

Il y a cresson et cresson, car ce nom est un terme générique qui renvoie à différentes plantes. Outre le cresson alénois, variété la plus populaire, il se décline aussi en cresson de fontaine et en capucine. Ce que l’on mange, ce sont généralement ses feuilles vertes.

Cette herbe aromatique est extrêmement facile d’entretien et peut même se développer sur du coton hydrophile ou de l’essuie-tout. Il germe et pousse très rapidement. Au bout de quelques jours seulement, la récolte est déjà possible. Ainsi, on peut le cultiver très aisément à domicile sur le rebord de la fenêtre. En pleine terre, la période de récolte du cresson s’étale du printemps à l’automne.

Un complément alimentaire parfait

Le cresson offre une forte teneur en vitamine C, qui participe notamment à la formation des tissus conjonctifs et des os. Il est également riche en acide folique et autres vitamines B, sans oublier le potassium, le fer et le calcium. Le fer joue un rôle important dans la formation du sang et le potassium concourt à l’excitabilité des muscles et des nerfs.

Les pousses de cresson, en particulier, sont de véritables bombes nutritionnelles. Elles constituent un complément alimentaire parfait, surtout en hiver, alors que les fruits et légumes frais se font plus rares. Le goût piquant et relevé du cresson vient des glycosides d’huile de moutarde. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Sains et savoureux: les légumes et les herbes aromatiques

Un ingrédient varié

Le cresson est particulièrement apprécié en garniture, par exemple dans des sandwiches ou des salades. Seul, le cresson de fontaine est également formidable en salade. Cette plante permet aussi de confectionner de délicieuses soupes, avec du bouillon et de la crème ou du yogourt.

En Italie, on assaisonne volontiers le minestrone ou d’autres soupes de légumes avec du cresson alénois et en France, la soupe de pommes de terre se sert avec du cresson. En Asie, berceau du cresson, on l’associe très volontiers à du gingembre et on le sert avec du poisson.

galerie-1-gartenkresse.jpg
galerie-1-gartenkresse.jpg

Cresson alénois

Le cresson alénois est la variété la plus populaire. Ses feuilles sont plus petites et plus délicates que celles du cresson de fontaine, et il est sensiblement plus piquant. En cuisine, on utilise avant tout les pousses dans des salades ou sur du pain avec du séré ou du fromage frais.

galerie-2-brunnenkresse.jpg
galerie-2-brunnenkresse.jpg

Cresson de fontaine

Le cresson de fontaine, également appelé cresson d'eau, est un légume raffiné. Doté d’un goût frais légèrement piquant, il vient notamment accommoder soupes et salades. Il est aussi savoureux avec des épinards crus.

galerie-3-kapuzinerkresse.jpg
galerie-3-kapuzinerkresse.jpg

La capucine

La capucine possède de splendides fleurs qui sont volontiers utilisées en tant que décoration comestible. Les jeunes feuilles peuvent également être employées en condiment dans des salades. En médecine, la capucine est connue pour son action antibactérienne et elle est notamment préconisée pour les cystites.

de Claudia Vogt,

publié le 28.03.2018


Cela pourrait également vous intéresser: