La fraise

La fraise renferme d’innombrables substances bénéfiques à la santé et peu de calories. Il n’y a aucune raison de résister à cette douce tentation en été.

La fraise existe depuis la nuit des temps. Dès l’âge de pierre, nos ancêtres consommaient des mini-fraises. Les fraises actuelles ont vu le jour à la fin du XVIIe siècle en Hollande à la suite d’un croisement aléatoire de deux variétés importées d’outre-mer. La fraise-ananas doit son nom à sa forme et à son arôme typique.

La fraise est en réalité un réceptacle floral

Sur le plan botanique, la fraise n’est pas une baie, mais un faux-fruit, le réceptacle floral de vivaces pluriannuelles. Les fruits à proprement parler sont les petites graines jaunes situées sur la surface, appelées akènes.

Ce que nous mangeons comme étant le fruit est en fait le réceptacle charnu de la fleur qui prend une consistance charnue après la fécondation. Les akènes sont présents sur tout le pourtour de la fraise. Les fraises appartiennent à la famille des Rosacées.

Il existe aujourd’hui d’innombrables variétés de fraises, que la plupart des consommateurs connaissent simplement sous le nom de fraises.

La plus savoureuse en début d’été

De mai à juillet, nous trouvons des fraises suisses dans notre pays. Elles sont cultivées dans toute la Suisse, la région de culture la plus connue étant le canton de Thurgovie. Les fruits locaux sont généralement les meilleurs parce qu’ils sont fraîchement cueillis et n’ont pas dû parcourir de trop longues distances.

De février à mai, les fraises nous viennent d’Espagne et d’Italie. A la période de Noël, on peut acheter des fraises originaires du Maroc et d’Egypte.

Plus de vitamine C que les oranges

Affichant env. 32 kcal pour 100 g, ces fruits aromatiques sont bons pour la ligne. Ils sont riches en fibres (pectines et cellulose), favorisant la digestion. Les fraises sont aussi de vraies bombes de vitamines. Leur teneur en vitamine C, en particulier, est énorme puisqu’elle se situe même, avec 60 mg pour 100 g, au-dessus de celle des citrons et des oranges.

Une portion de 200 grammes couvre déjà les besoins journaliers d’un adulte. Les fruits renferment aussi beaucoup d’acide folique, important pour les femmes enceintes. Avec leur teneur en calcium, en potassium, en fer, en zinc et en cuivre, les fraises offrent de nombreux sels minéraux. Elles contiennent par ailleurs des polyphénols, des substances végétales secondaires auxquelles on prête une action bénéfique dans la prévention du cancer et des maladies cardio-vasculaires.

Les fraises sont de grandes sensibles

Les fraises devraient être consommées immédiatement, car elles commencent à perdre leur arôme quelques heures après la cueillette. On peut les stocker non lavées et couvertes au réfrigérateur jusqu’à deux jours. Les fruits endommagés pourrissent très vite.

Les fraises rouge foncé ne sont pas toujours plus sucrées

La couleur ne renseigne en rien sur l’arôme. Les fraises d’un rouge foncé ne sont pas toujours plus sucrées, les fruits plus clairs ne contiennent pas automatiquement davantage d’acidité.

L’idéal est de savourer les fraises fraîches, sous la forme d’un dessert sucré ou d’une salade en entrée. On ne devrait pas nettoyer les fraises sous un jet d’eau, mais plutôt les plonger dans l’eau. On n’enlèvera les tiges et les pédoncules qu’après les avoir lavées.

de Rüdi Steiner


Cela pourrait également vous intéresser: