Fermer

Vivre plus sainement?

La pomme – un produit suisse «frais» 365 jours par an

La pomme est le fruit préféré des Suisses - qui en consomment 16 kilos par an et par personne. Grâce à ses plus de 20 000 variétés dans le monde, elle offre un énorme choix et reste de saison durant toute l’année. Riches en précieux éléments, la pomme est très saine.

La région d’origine de la pomme se situe probablement dans le sud-ouest de la Chine. D’autres sources localisent le berceau de ce fruit à pépins dans le Caucase, les Balkans ou dans la zone située à l’est de la mer Noire. Par les routes commerciales, ce fruit s’est répandu dans toutes les zones tempérées du monde. On cultive la pomme depuis que l’Homme existe.

La gala, la golden delicious, la braeburn sur le podium

La pomme fait partie de la famille des rosacées. Elle est née d’un croisement entre le pommier sauvage et le pommier nain. Les très nombreuses variétés existant dans le monde diffèrent nettement les unes des autres, que cela soit en termes de saveur, de consistance ou de valeur nutritive. Les pommes suisses poussent sur des arbres de faible ou de grande taille. Sur les arbres bas, les arboriculteurs peuvent récolter les pommes de façon plus efficace du fait de la petitesse du tronc.

Les arbres «à haute tige» sont généralement d’un certain âge. Ils offrent un cadre de vie important pour de nombreuses espèces d’insectes et d’oiseaux. La plupart des pommes de ces arbres sont transformées en jus de pomme. Gala, golden delicious et braeburn: telles sont les trois variétés qui se hissent sur le podium des pommes les plus appréciées en Suisse. On cueille chaque année jusqu’à 30 000 tonnes de la seule pomme gala. La principale zone de culture est la Suisse orientale, et ce n’est pas sans raison que la Thurgovie est appelée l’«Inde du moût». Ce canton est le plus grand producteur de pommes de Suisse.

Avec des techniques de stockage spéciales, les pommes restent à maturité optimale huit à dix mois après leur récolte. Compte tenu de la conservation des fruits à une température de deux à quatre degrés Celsius avec peu d’oxygène et de dioxyde de carbone, la métabolisme de la pomme est pratiquement stoppé, ce qui permet de conserver sa fraîcheur. La principale période de récolte s’étend d’août à octobre. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Un vieux remède contre la diarrhée

Composées à 85% d’eau, les pommes offrent malgré tout de nombreux composants. Elles apportent notamment des glucides sous la forme de fructose facile à digérer. De plus, elles contiennent beaucoup de pectine, une fibre alimentaire favorisant la digestion. Une pomme râpée constitue donc un vieux remède éprouvé contre la diarrhée.

La pomme est également riche en vitamine C, tout comme en potassium, qui régule la balance hydrique dans le corps. La teneur en micronutriments fluctue fortement d’une variété à l’autre, et la météo tout comme le lieu où a poussé le fruit (cime, intérieur ou extérieur de l’arbre) conduisent également à des fluctuations des substances nutritives. La plupart des vitamines, sels minéraux et oligoéléments se trouvent dans la peau, raison pour laquelle celle-ci devrait être mangée avec la chair du fruit.

Elle fait mûrir tous les fruits et légumes

Les pommes aiment la fraîcheur. Emballées dans des sacs en plastique dotés de petits trous d’aération, elles se conservent bien au réfrigérateur à une température de un à trois degrés, à la cave ou dans le garage. Le sac en plastique veille alors à ce que la pomme ne se fripe pas trop rapidement, car ce fruit à pépins continue à mûrir. L’éthylène, le gaz de maturation qu’elle dégage, fait aussi mûrir d’autres fruits comme les bananes lorsqu’elles sont entreposées avec des pommes.

Plus variée que pratiquement aucun autre fruit

Les pommes sont des «fruits à tout faire». En compote, en purée, crue, cuite, en garniture de plats de volaille, dans des préparations salées ou dans des gâteaux – leurs possibilités d’utilisation sont innombrables. Crue, la pomme peut notamment venir composer des salades de fruits avec des bananes et des prunes. Dans sa version salée, on peut aussi la trouver dans une salade de pommes de terre ou de fenouil.

de Claudia Vogt,

publié le 20.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: