Fermer

Vivre plus sainement?

Freekeh, le nouveau superaliment

Le freekeh est considéré comme le nouveau superaliment. Raison suffisante pour examiner de plus près cette nouvelle céréale à la mode. iMpuls vous dévoile tout ce qui se cache dans ce grain de froment récolté encore vert et pourquoi il est si exceptionnel.

Dès le XIIIe siècle, cette céréale particulière était notamment consommée dans les pays arabes comme la Jordanie, la Palestine ou le Liban, et utilisée dans la cuisine nord-africaine, comme en Egypte ou au Maroc. Le freekeh, aussi appelé farik ou encore frikeh, est un froment récolté avant maturité et grillé. Cela lui confère un goût de noisette exceptionnel. Le blé vert, qui, contrairement au freekeh provient de l’épeautre, est plus connu sous nos latitudes.

Un heureux hasard dans le malheur

Historiquement, le freekeh serait le produit du hasard. Alors qu’un village de Méditerranée orientale était menacé par une attaque, les agriculteurs décidèrent de récolter le froment avant l’heure. La récolte fut cependant incendiée par les bandits. Mais les villageois se rendirent vite compte que la céréale était encore comestible, et même encore plus digeste. Par la suite, il s’est avéré que ce processus était responsable de son exceptionnel profil nutritionnel.

Une profusion de fibres alimentaires

Le freekeh est particulièrement riche, et sa composition en substances nutritives est exceptionnelle. Sa teneur en fibres alimentaires est notamment remarquable. Il en contient deux fois plus que le quinoa et quatre fois plus que le riz complet (voir tableau). Selon la Société suisse de nutrition (SSN), les besoins quotidiens en fibres alimentaires se situent autour de 30 grammes. Les fibres alimentaires sont créditées d’un grand nombre de fonctions importantes: elles rassasient longtemps, entretiennent une flore intestinale saine et facilitent la digestion. Elles ralentissent l’assimilation du sucre et stabilisent ainsi la glycémie.

La teneur en protéines, deuxième substance nutritive, saute aux yeux. Avec 16 grammes de protéines par 100 grammes de céréale, le freekeh contient presque autant de protéines que la viande ou le poisson. Cette précieuse graine convient donc également très bien pour remplacer la viande.

Le freekeh est une bombe nutritive, il contient du zinc, du fer, du cuivre, du potassium et du magnésium. Les vitamines B sont aussi largement représentées dans cette céréale à la mode. (Poursuivez votre lecture ci-dessous ...)

Comparaison des céréales pour 100 grammes de chaque sorte

  Energie (kcal) Protéines (g) Glucides (g) Lipides (g) Fibres (g)
Freekeh 352 12 72 2.7 16
Blé vert 341 12 63 2.7 6.8
Riz complet 354 8 72 2.5 3
Quinoa 365 12 62 5.9 6.9

 

La préparation est un jeu d’enfant

Contrairement au quinoa ou au riz, le freekeh contient du gluten. Ce n’est donc malheureusement pas une alternative pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten.

Cuisiner du freekeh n’est pas difficile. Il est simplement cuit dans l’eau et prêt au bout de 40 minutes. Son utilisation ne connaît aucune limite. Que ce soit comme accompagnement à la place du riz, comme garniture dans les soupes ou les potées, ou en salade, il existe nombre de possibilités créatives et savoureuses.

de Claudia Vogt


Cela pourrait également vous intéresser: