Fermer

Vivre plus sainement?

Allergie au céleri

Les personnes allergiques au céleri cru et/ou cuit ont souvent des problèmes avec le pollen de bouleau ou d’armoise. Prudence: des traces de céleri peuvent se retrouver par mégarde dans un produit au cours du processus de transformation.

Produits aha! «sans céleri»

Les produits aha! portant la mention «sans céleri» conviennent particulièrement aux personnes allergiques. Ils sont fabriqués en tenant compte de la problématique spécifique aux allergies et vérifiés par des organismes indépendants. Les produits aha! de Migros garantissent la plus grande sécurité possible.

Occurrence

L’allergie au céleri est l’une des plus courantes en Suisse et touche essentiellement les adultes. Elle est souvent liée à une allergie au pollen de bouleau ou d’armoise (allergie alimentaire associée au pollen).

Souvent, les personnes allergiques au pollen de bouleau ne réagissent qu’au céleri cru et n’ont aucun problème avec ce légume cuit. Les personnes allergiques au pollen d’armoise peuvent en revanche aussi réagir au céleri cuit.

Symptômes possibles

  • Démangeaisons, brûlures, sentiment d’âpreté dans la bouche (syndrome allergique oral)
  • Vomissements, nausées, diarrhée
  • Urticaire, œdème de Quincke
  • Rhume allergique, irritation des muqueuses
  • Crise d’asthme, détresse respiratoire
  • Vertiges, sentiment d’oppression
  • Choc anaphylactique (état de choc grave, arrêt cardio-respiratoire)

Recommandations alimentaires

Il convient de renoncer à manger du céleri cru.

Parfois, il peut aussi s’avérer nécessaire d’éviter le céleri cuit et le céleri présent en petites quantités dans les produits transformés.

Tenez compte des indications sur les emballages. Le céleri et les produits issus du céleri doivent toujours figurer dans la liste des ingrédients, même s’ils ne sont présents qu’en très petites quantités.

Des traces de céleri peuvent également se retrouver par inadvertance dans un produit, au cours du processus de fabrication. Parfois, c’est tout simplement inévitable. La présence éventuelle de traces de céleri doit faire l’objet d’un avertissement (p. ex. «peut contenir du céleri») dans la mesure où la valeur limite déterminée par la loi (1 g par kg) est dépassée ou pourrait l’être. Si les traces de céleri sont inférieures au seuil limite prescrit par la loi, un avertissement volontaire est tout de même possible.

Le céleri peut être contenu dans les groupes de produits suivants

  • Soupes et bouillons
  • Sauces et sauces à salade
  • Épices, extraits d’épices, mélanges d’épices et préparations à base d’épices
  • Produits prêts à l’emploi
  • Produits aha! «sans céleri»

Publié le 18.10.2017


Cela pourrait également vous intéresser: