Petit déjeuner à la japonaise

Soupe miso, riz et prunes marinées au lieu de pain et de confiture: voici pourquoi le petit déjeuner japonais traditionnel, qui rassasie durablement, mérite d’être imité.

Au Japon, comme dans toutes les sociétés industrielles, le temps manque pour prendre un petit déjeuner copieux. Il consiste donc fréquemment en un café, souvent même instantané, accompagné d’un type spécial de pain de mie et de beurre salé, comme l’explique la japonologue Daniela Tan qui a passé plusieurs années au pays du Soleil Levant: «En général, le petit déjeuner japonais est plutôt salé, il comporte peu de fruits».

La variante traditionnelle est très saine

Le petit déjeuner japonais traditionnel est à base de riz blanc à grain rond, cuit et servi nature. En japonais, riz se dit «gohan», terme qui signifie aussi «aliment».

Dans la préparation traditionnelle, le riz doit cuire trois heures en étant remué de temps en temps dans les règles de l’art. «Autrefois, les ménagères devaient se lever exprès à l’aube afin que la famille ait du gohan frais au petit déjeuner», raconte Daniela Tan. L’invention du cuiseur à riz a donc apporté une contribution importante à l’émancipation des femmes au Japon.

De délicieux mets pour accompagner le riz

Avec le riz, on déguste un choix de pickles, de légumes marinés comme le radis long ou le shiso, un légume-feuille également appelé basilic japonais, mais dont le goût n’a rien à voir avec celui du basilic. On sert également de petits concombres, du tofu, du poisson, des prunes umeboshi marinées, et bien sûr l’inévitable soupe miso. Celle-ci est une pâte de fèves de soja cuite le plus souvent dans du bouillon de poisson.

Peu de graisse, beaucoup de glucides

Du point de vue santé, le petit déjeuner traditionnel est, naturellement, bien supérieur au «moderne». Cela commence déjà avec le simple riz cuit, qui contient peu de graisses, mais par contre beaucoup de glucides complexes que l’organisme ne peut assimiler que lentement.

Qui prend du riz au petit déjeuner reste donc longtemps sans ressentir la faim. De plus, le riz contient quelques vitamines et sels minéraux, par exemple de la vitamine B ou du magnésium. Enfin, le grain ne renferme quasiment pas de cholestérol.

Soupe miso: une merveille nutritionnelle

La soupe miso, à base de pâte de soja fermentée, est considérée comme une merveille nutritionnelle tant elle contient de fer, de calcium, de potassium, de vitamine B, d’acides gras aminés et de protéines. Les fèves de soja fermentées sont en outre riches en acides gras insaturés qui facilitent la réduction du taux de cholestérol dans l’organisme. Au Japon, il y a effectivement beaucoup moins d’infarctus du myocarde que chez nous.

La reine des aliments basiques

Enfin, la prune umeboshi, dont le goût salé et acide pourrait demander un temps d’adaptation pour les langues suisses, est considérée comme la reine des aliments basiques: elle équilibre une hyperacidité de la digestion et stimule l’activité intestinale.

de Ben Kron


Cela pourrait également vous intéresser: