Fermer

Vivre plus sainement?

Du nouveau dans l’assiette

Yogourt aux betteraves rouges, nouilles aux algues et kimchi: nous vous présentons les dernières tendances alimentaires de 2017.

Y a-t-il du yogourt aux betteraves rouges pour le petit-déjeuner chez vous? Ou des nouilles aux algues pour le souper? Et aussi du kimchi? Vous faites donc partie des créateurs de tendances 2017. Pour tous les autres, il y a cependant une bonne nouvelle: vous avez encore presque onze mois pour expérimenter les tendances alimentaires 2017.

Dans son Food Report, qui paraît chaque année, la nutritionniste Hanni Rützler évoque les nouvelles approches innovantes qui nous permettent de concevoir notre alimentation, notre culture culinaire et la production de nos denrées alimentaires d’une manière différente et surtout encore plus adéquate. iMpuls a examiné pour vous les cinq principales nouveautés.

Swavory Food et vapeur

Nous consacrons plus d’énergie que jamais à la découverte de nouveaux univers gustatifs, notamment avec le concours de scientifiques et de spécialistes de la biologie moléculaire. Pour la combinaison du sucré et du salé, il existe maintenant un terme spécifique: «swavory» – un mélange de «sweet» et de «savory» (relevé en français). Ainsi, il existe déjà des yogourts au goût de courge ou de betterave rouge. Un bar londonien mise sur une toute autre expérience gustative. On n’y sirote plus les boissons, celles-ci sont soufflées dans la pièce sous forme de vapeur. Désormais, on inhale donc le gin tonic.

Local à fond

paar-bei-gartenarbeit.jpg

Plus le produit pousse près de la marmite, mieux c’est. A New York, un restaurant new-yorkais fait même pousser des légumes sur ses murs. Ces «restaurants hyper-locaux» optent pour un petit groupe de producteurs qu’ils sélectionnent d’une marnière stricte et utilisent, dans la mesure du possible, des produits de départ qu’ils cultivent eux-mêmes. Dans notre vie quotidienne, nous observons cette tendance dans l’urban gardening.

Aliments fermentés

En Asie, les aliments fermentés sont déjà connus depuis longtemps, comme le kimchi, du chou chinois mariné. Les scientifiques recherchent des arômes inédits – y compris en cultivant des champignons. Du beurre vieilli artificiellement ou du «faux foie», un plat obtenu par fermentation de produits végétaux, qui ressemble à s’y méprendre au foie gras, sont déjà présents sur le marché.

Algues

Elles sont pauvres en calories, riches en fibres, en vitamines et en sels minéraux. En Asie, elles figurent au menu presque quotidiennement depuis des milliers d’années. En Europe, c’est encore rare. Ainsi, l’on développe sans cesse de nouveaux produits, par exemple avec des algues.

Un assistant domestique intelligent

Nous manquons de plus en plus souvent de temps pour planifier nos menus et faire nos achats. Pourtant de nombreuses personnes cherchent à compenser leur vie quotidienne frénétique en cuisinant. Il existe ainsi des nouveautés pratiques: un assistant de cuisine virtuel qui suit le processus de préparation dans son intégralité et peut par exemple, entrer en action lorsque le lait menace de déborder. Ou un réfrigérateur intelligent qui commande déjà les yogourts avant que l’on n’ait mangé le dernier.

de Claudia Vogt


Cela pourrait également vous intéresser: