Fermer

Vivre plus sainement?

L’omniprésent phosphore

En association avec le calcium, le phosphore joue un rôle important dans la fonction de soutien des os. Comme ces deux sels minéraux sont très étroitement liés dans le métabolisme, il est essentiel de les absorber en proportion équilibrée. Des études montrent que les habitudes alimentaires font que la plupart d’entre nous absorbent trop de phosphore et trop peu de calcium. Vous découvrirez ici ce que vous devez manger et en quelles quantités afin que vos tissus osseux restent solides.

700 mg de phosphore sont contenus dans:
  • 60 g de son de froment
  • 85 g de fromage fondu gras
  • 110 g d’emmental gras
  • 190 g de noix
  • 290 g de chocolat au lait
  • 300 g de pain complet
  • 330 g de poitrine de poulet
  • 390 g de viande de porc
  • 470 g de séré maigre
  • 550 g de pois
  • 660 g de champignons de Paris

Le phosphore a été découvert en 1669 par un apothicaire et alchimiste allemand alors qu’il essayait d’évaporer de l’urine pour trouver la «pierre philosophale». Quand tout a été complètement évaporé, le résidu a commencé à rougeoyer, c’était du phosphore. Il brillait dans la nuit et a ensuite été utilisé dans les veilleuses. L’importance capitale du phosphore n’a été reconnue que bien plus tard. Aujourd’hui, on sait que 700 grammes environ de phosphore sont emmagasinés dans le corps humain, dont 85% dans les os et les dents.

L’omniprésent phosphore

Dans le corps humain, le phosphore se trouve essentiellement sous forme de composés chimiques appelés phosphates. Outre son importante fonction dans le métabolisme osseux, où il assure la solidité des os en association avec le calcium, le phosphore est un composant de la membrane cellulaire et de la substance héréditaire (ADN). Le phosphate joue également un rôle important dans le stockage et le transport de l’énergie dans les cellules. Il assure aussi l’équilibre acido-basique, contribuant ainsi à stabiliser le pH du sang.

Comme il est très important, on en trouve partout

La dose quotidienne de phosphore recommandée est de 700 mg environ. Comme le phosphore est présent tant dans les aliments d’origine animale que dans ceux d’origine végétale, la couverture des besoins quotidiens est facile pour la plupart d’entre nous. Acide phosphorique et phosphates sont fréquemment utilisés dans l’industrie alimentaire. Ils servent ainsi d’agents antioxydants, de poudres à lever, de régulateurs d’acidité et de conservateurs. Ils sont également présents dans les boissons au cola et comme colorants dans certains aliments. Ces phosphates ajoutés artificiellement augmentent l’apport moyen.

Prudence en cas de maladies rénales

Avec une alimentation classique, une carence en phosphore est très rare car la quasi-totalité des aliments contiennent du phosphore. Les causes possibles d’une carence sont le plus souvent la prise de certains médicaments, l’alimentation artificielle, les maladies rénales ou les problèmes de glandes parathyroïdes. Quand le taux de phosphate dans le sang diminue, le phosphate emmagasiné dans les os se dissout. Cela peut causer des troubles de la croissance, une déformation du squelette, voire une faible densité et une fragilité des os.

En temps normal, le corps élimine l’excédent de phosphate dans l’urine. Si la fonction rénale est dégradée, une augmentation du taux de phosphate (hyperphosphatémie) peut se produire, susceptible d’avoir pour conséquence des calcifications du cristallin et de différents organes comme le cœur et les reins. Un taux de phosphore trop élevé peut faire baisser le taux de calcium, risquant de conduire à une tétanie (trouble de la motricité et de la sensibilité, anxiété, surexcitabilité des nerfs et des muscles).

de Claudia Vogt,

publié le 09.10.2017


Cela pourrait également vous intéresser: