Fermer

Vivre plus sainement?

Le sodium, pas seulement mauvais pour le cœur

Avec le chlorure, le sodium est le principal composant du sel alimentaire. Les Suisses consomment près de deux fois plus de sel que cela n’est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cela n’est pas anodin, car un excès de sel peut nuire à la santé. Découvrez avec iMpuls quelles sont les fonctions vitales du sodium dans notre corps et quelle quantité est réellement nécessaire.

La dose journalière de 1500 mg de sodium se trouve dans:
  • 3,8 g de sel de table
  • 45 g d’olives noires
  • 85 g de jambon cru
  • 135 g de ketchup
  • 245 g de petits pains de Sils
  • 250 g de gruyère, gras
  • 250 g de pizza toute prête (en moyenne)
  • 300 g de chips
  • 425 g de bouillon de légumes, préparé
  • 800 g de côtes de bette

Notre corps contient entre 80 et 100 grammes de sodium en fonction du sexe, la capacité de stockage des femmes étant légèrement inférieure à celle des hommes. Près de la moitié du sodium se trouve dans les tissus osseux et cartilagineux, le reste dans les cellules, où il peut exercer au plus vite ses importantes fonctions.

Régulation de l’équilibre hydrique

La principale fonction du sodium se situe dans la régulation de l’équilibre hydrique de notre corps. Les reins s’efforcent de conserver un niveau de sodium aussi constant que possible dans le corps, en éliminant plus ou moins d’eau. Chaque jour, près de 2,5 à 3,5 grammes de sodium et environ deux litres d’urine sont éliminés par ces organes. A cela vient s’ajouter l’élimination par la peau (par la transpiration). Du fait de cette fonction de régulation hydrique, le sodium est également très important pour la régulation de la tension artérielle.

Le sodium diffuse des impulsions électriques aux parois cellulaires et transmet les signaux nerveux. Il participe également à la communication dans le corps. Sans sodium, un grand nombre d’enzymes ne pourraient être activées, raison pour laquelle il joue un rôle essentiel dans notre métabolisme.

A l’état naturel, tout est pauvre en sodium

Les produits alimentaires non transformés ne contiennent pratiquement pas de sodium. C’est l’ajout de sel qui en augmente la part, faisant ainsi du sel de cuisine et de table notre principal fournisseur de sodium. Pour les adultes, un apport de 1500 mg de sodium est recommandé.

Un excès de sodium est source d’hypertension

Dans l’alimentation courante, les carences en sodium sont très rares. Elles peuvent être causées par des diarrhées prolongées, des vomissements ou une forte transpiration et se traduire par des chutes de tension, de la tachycardie ou des crampes musculaires.

Un apport de cinq grammes maximum de sel est souhaitable et recommandé par l’OMS, ce qui correspond à 2000 mg de sodium. Parmi les symptômes de surdosage en sodium, on trouve la rétention d’eau, l’hypertension et le desséchement des muqueuses. Les études montrent qu’une alimentation durablement riche en sel peut accroître la tension artérielle et ainsi conduire à une augmentation du risque d’affections rénales et cardiovasculaires. Toutefois, tout le monde ne présente pas la même sensibilité au sel. Chez certains, un fort apport en sel n’a pas d’effet négatif sur la tension artérielle, et une réduction de la consommation n’engendre pas d’effet positif.

de Claudia Vogt,

publié le 12.04.2018


Cela pourrait également vous intéresser: