Fermer

Vivre plus sainement?

Peuvent-elles faire plus qu’avoir simplement bon goût?

Un cocktail santé-beauté se cacherait dans les framboises. Contiennent-elles même des acides protégeant les cellules contre le vieillissement?

Une fois par an, les framboises font des gros titres négatifs. Les «Framboises d’or» (Razzie Awards) sont traditionnellement décernées la veille de la cérémonie des Oscars, à Hollywood, pour distinguer les navets cinématographiques. Du tort est ainsi fait à la framboise, au moins du point de vue nutritionnel.

Avec leur prix au kilo allant de 12 à 25 francs, ces baies rouges ne sont pas seulement parmi les plus délicats des fruits, mais aussi parmi les plus sains. Ces délicieux petits fruits rouges contiennent de nombreuses substances végétales bioactives comme les flavonoïdes et les anthocyanes, de la famille des polyphénols.

Prévention du cancer?

L’acide ellagique contenu dans les framboises appartient aussi à la famille des polyphénols. Il a fait l’objet de plusieurs études, visant essentiellement à évaluer chez lui de potentiels effets dans la prévention du cancer. On suppose que l’acide ellagique peut empêcher des substances cancérigènes de se fixer sur les gènes et de les modifier. Les scientifiques étudient la possibilité de développer de nouveaux médicaments contre le cancer à partir de ces résultats. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Protection anti-âge?

L’acide ellagique, que l’on trouve aussi dans les grenades, les fraises, les mûres et les noix, doit encore avoir d’autres fonctions. Par exemple, prévenir le vieillissement de la peau. Les scientifiques coréens Ji-Young Bae et Young-Hee Kang ont montré, avec des expériences menées sur des animaux, que l’acide ellagique pouvait protéger la peau contre les conséquences nocives des rayonnements UV. Extérieurement, des souris sans poils qui en avaient été enduites vieillissaient plus lentement que celles qui n’avaient pas subi ce traitement, et leur peau était moins ridée. Cependant, il y a encore loin entre l’assiette de framboises et la protection anti-âge en tube.

Effet analgésique?

L’acide salicylique présent lui aussi dans le jus de framboises serait légèrement antipyrétique (fébrifuge) et analgésique. L’acide acétylsalicylique est le principe actif de l’aspirine. Malheureusement, tous les individus ne supportent pas l’acide salicylique. «Qui ne supporte pas l’aspirine comme médicament pourrait aussi, dans de rares cas, avoir des problèmes avec les fruits riches en acide salicylique, problèmes pouvant aller jusqu’à des éruptions», explique la nutritionniste Karin Stalder, du Centre d’allergie, de la peau et de l’asthme (aha!) de Berne. Les réactions dépendent toutefois des quantités. Une aspirine contient 500 milligrammes d’acide salicylique, 100 grammes de framboises 5 milligrammes seulement.


Cela pourrait également vous intéresser: