Fermer

Vivre plus sainement?

Pourquoi nous avons besoin de vitamine B1 chaque jour

La vitamine B1 (thiamine) hydrosoluble est présente dans les aliments d’origine animale et végétale. Nous devons en absorber chaque jour à travers l’alimentation étant donné que l’organisme ne peut stocker la thiamine qu’en faibles quantités.

Teneur en vitamine B1 pour 100 g d’aliment
  • Viande de porc (noix de jambon): 800 μg
  • Foie de génisse: 180 μg
  • Anguille: 180 μg
  • Epeautre (grain entier): 303 μg
  • Riz complet: 410 μg
  • Flocons d’avoine: 590 μg
  • Lentilles: 480 μg
  • Sarrasin: 240 μg

Rendue célèbre par le béribéri, la maladie liée à la carence en thiamine

La vitamine B1 a été rendue célèbre par le béribéri, la maladie liée à la carence en thiamine. Cet important nutriment faisait défaut suite au polissage du riz (le retrait de la peau riche en vitamines). Notamment en Asie de l’Est et au Japon, la population présentait une forte carence en vitamine B1 et souffrait d’insuffisance cardiaque, d’œdèmes, de crampes et de paralysies.

Plus la consommation énergétique est grande, plus les besoins en thiamine sont importants

Les besoins en thiamine dépendent de la consommation énergétique: plus l’effort physique est important, plus l’organisme a besoin de vitamine B1. Pour les femmes, les besoins sont couverts par un apport moyen de 1,1 mg par jour, et pour les hommes, de 1,3 mg. Les personnes jeunes, les femmes enceintes, les femmes qui allaitent et les sportifs de haut niveau ont des besoins accrus.

Un élément clé dans le métabolisme énergétique

La vitamine B1 joue un rôle important dans le métabolisme énergétique. Comptant parmi les éléments clés, elle est impliquée dans la production d’énergie à partir de l’alimentation. La thiamine remplit une deuxième fonction très importante dans le système nerveux, étant ici co-responsable de la transmission des stimuli du nerf au muscle.

De la vitamine B1 dans les céréales complètes et la viande

On trouve de la vitamine B1 à la fois dans les aliments d’origine végétale et animale. La viande de porc, le foie et certains poissons gras sont particulièrement riches en thiamine. Les céréales complètes, le riz complet, les flocons d’avoine et les légumes secs contiennent également beaucoup de vitamine B1. Par expérience, on sait que la moitié des besoins en thiamine est couverte par des aliments d’origine animale – près d’un tiers provient de céréales et des produits fabriqués avec ces céréales. Si l’on réduit sa consommation de viande, il convient par conséquent d’augmenter sa consommation de produits complets pour garantir les apports en thiamine.

Une carence arrive rarement seule

Sous nos latitudes, la carence en thiamine est rare. Une alimentation équilibrée permet de bien couvrir les besoins. Cela dit, le risque de carence en vitamine B1 est accru par la malnutrition ou l’abus d’alcool. Perte d’appétit, fatigue, mais aussi troubles de la mémoire sont des symptômes possibles d’une carence légère en vitamine B1. Comme pour toutes les vitamines hydrosolubles, un surdosage au-delà de l’absorption de denrées alimentaires n’est pas possible.

Opter pour une préparation douce

La vitamine B1 est très sensible – le chauffage et le stockage d’aliments diminue la teneur en thiamine de près de 30%. Cette vitamine étant hydrosoluble, une partie s’échappe dans l’eau de cuisson. Les aliments doivent donc être préparés avec soin.

de Claudia Vogt

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: