Fermer

Vivre plus sainement?

L’acide pantothénique

L’acide pantothénique est présent dans presque tous les aliments, ce qui est une bonne chose. En effet, la vitamine B5, comme est aussi appelé l’acide pantothénique, joue un rôle extrêmement important dans tout le métabolisme. Découvrez ici pourquoi nous avons notamment besoin de cet acide pour des ongles robustes.

Lorsque les chercheurs ont constaté que la vitamine B5 se trouvait dans pratiquement tous les aliments, ils lui ont donné le nom d’acide pantothénique (du grec pantothen = partout). Dans la nature, cet acide existe principalement sous la forme spécifique du coenzyme A. Au cours de la digestion, le corps sépare l’acide pantothénique et l’assimile.

Teneur en acide pantothénique en mg pour 100 g d’aliments
  • Foie de veau 7.90
  • Bolets 2.70
  • Cacahouètes 1.80
  • Œufs de poule 1.60
  • Noisettes 1.20
  • Pois chiches 1.10
  • Flocons d’avoine 0.90
  • Riz parboiled 0.86
  • Chou-fleur 0.70
  • Viande de bœuf 0.68
  • Pastèque 0.20

La médecine connaît ses bienfaits

Dans notre corps, l’acide pantothénique sous forme du coenzyme A endosse des rôles importants dans diverses fonctions métaboliques. Il intervient dans pratiquement tous les processus de composition et de dégradation. Le coenzyme A est un élément clé dans le métabolisme énergétique, lipidique, glucidique et protéique. Les tissus conjonctifs, muqueuses et ongles ont besoin d’acide pantothénique pour leur développement. Pour cette raison, on trouve cet acide dans diverses pommades devant favoriser la cicatrisation des plaies.

Les apports recommandés en acide pantothénique sont de six milligrammes par jour pour les adultes. Il s’agit cependant de valeurs estimées, car les besoins exacts ne sont pas clairement connus fautes d’études et de méthodes analytiques.

L’acide pantothénique est partout

La quantité d’acide pantothénique est particulièrement élevée dans le foie, les œufs et les produits complets. Pour couvrir les besoins journaliers, sa présence dans la presque totalité des aliments est déterminante: ainsi, chaque petite quantité s’additionne au cours de la journée.

Des carences rares

Jusqu’ici, il n’a pas été constaté de carence d’acide pantothénique ni de surdosage. Des symptômes n’ont été relevés que dans des expérimentations animales ou auprès de personnes souffrant de grave malnutrition. Ces symptômes sont alors très peu spécifiques: fatigue, maux de tête ou altérations de la vision. Chez les prisonniers de guerre en forte insuffisance pondérale, on a pu observer un «Burning Feet Syndrome», des plantes de pieds très douloureuses et qui brûlent. Ces troubles s’amélioraient toutefois à la suite d’une thérapie à base d’acide pantothénique.

de Claudia Vogt,

publié le 27.09.2017

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: