Fermer

Vivre plus sainement?

Vitamine B6 (pyridoxine)

La vitamine B6 joue un rôle essentiel dans la formation des hormones et des cellules nerveuses. Découvrez quels aliments sont particulièrement riches en vitamine B6 et comment détecter les carences.

La pyridoxine est une vitamine hydrosoluble faisant partie du groupe des vitamines B. Elle regroupe en réalité trois substances différentes: le pyridoxol, le pyridoxal et la pyridoxamine.

Une substance polyvalente

La vitamine B6 est un coenzyme important dans le métabolisme des acides aminés. Les coenzymes, composants des enzymes, permettent aux réactions biochimiques de se dérouler plus rapidement. Avec le métabolisme des acides aminés, ceux-ci sont transformés en substances endogènes. Ces petits matériaux de construction des protéines sont ainsi un produit de départ des hormones, mais aussi des cellules nerveuses, sanguines et musculaires.

Des besoins accrus chez les hommes

Les besoins en pyridoxine dépendent de la quantité nécessaire en protéines. En moyenne, ils sont de 1,5 mg de vitamine B6 par jour chez les hommes et de 1,2 mg chez les femmes. Les besoins sont accrus chez les femmes enceintes ou allaitantes et les adolescents. De plus, des études montrent que les alcooliques et les fumeurs nécessitent davantage de vitamine B6 par jour. 

Présente presque partout

La pyridoxine se trouve dans pratiquement tous les aliments. La viande, le poisson, mais aussi les légumes et les produits complets en sont une bonne source. Les denrées d’origine végétale offrent principalement de la pyridoxol qui ne peut être détruite par la chaleur, la lumière ou l’eau, tandis que la pyridoxine d’origine animale est très sensible à la lumière UV et à la chaleur. Lorsque l’on prépare la viande, il faut ainsi s’attendre à une perte de vitamine B6 de l’ordre de 40%.

Bons pourvoyeurs de vitamine B6

weizensprossen.jpg
weizensprossen.jpg

Germes de blé: 1,6 mg pour 100 g

sojabohnen-gekocht.jpg
sojabohnen-gekocht.jpg

Fève de soja: 1,0 mg pour 100 g

pouletbrust.jpg
pouletbrust.jpg

Poitrine de poulet: 0,8 mg pour 100 g

rindsleber.jpg
rindsleber.jpg

Foie de veau: 0,8 mg pour 100 g

Hirse.jpg
Hirse.jpg

Flocons de millet: 0,5 mg pour 100 g

bananen.jpg
bananen.jpg

Banane: 0,5 mg pour 100 g

forellen.jpg
forellen.jpg

Truite: 0,5 mg pour 100 g

schale-walnuesse.jpg
schale-walnuesse.jpg

Noix: 0,4 mg pour 100 g

vollkornreis.jpg
vollkornreis.jpg

Riz complet: 0,3 mg pour 100 g

avocado.jpg
avocado.jpg

Avocat: 0,3 mg pour 100 g

rindfleisch-steak.jpg
rindfleisch-steak.jpg

Bœuf: 0,3 mg pour 100 g

nuesslisalat.jpg
nuesslisalat.jpg

Mâche: 0,3 mg pro 100 g

Gare aux surdosages

Avec nos habitudes alimentaires, une carence en vitamine B6 n’est guère à craindre. En cas d’alimentation peu variée et déséquilibrée, une carence se traduit par les symptômes suivants: manque d’appétit, nausées, changements cutanés avec zones enflammées ou eczéma. Comparé à d’autres vitamines hydrosolubles, un surdosage de pyridoxine se traduit plus rapidement par des conséquences. Une consommation excessive pendant des mois entraîne des troubles nerveux. On parle de surdosage en cas d’ingestion de plus de 150 mg de vitamine B6 par jour durant plusieurs mois. Cette quantité ne peut être atteinte qu’en cas de recours à des compléments alimentaires.


Cela pourrait également vous intéresser: