Fermer

Vivre plus sainement?

Se nourrir via code-barres

Des scientifiques proposent de créer un «code-barres nutritionnel». Celui-ci montrerait en un coup d’œil si une personne s’alimente sainement ou non.

Protéines, lipides, glucides et sel: la valeur nutritive de nombreux aliments est souvent déterminée uniquement par ces quatre nutriments. Dans le magazine spécialisé «Nature Food», trois scientifiques déplorent l’aspect trop simpliste de cette approche.

Après tout, si l’on additionne toutes les vitamines, les minéraux, les substances végétales secondaires et les autres substances considérées comme importantes aujourd’hui, on obtient un total de 150. On connaît dans une certaine mesure l’effet de ces nutriments dans l’organisme, mais les chercheurs estiment que quelque 26 500 autres se cachent encore dans les aliments, et les diététiciens ne savent pratiquement rien à leur sujet.

Les pouvoirs de l’ail

À titre d’exemple, l’importante base de données du département américain de l’agriculture répertorie 67 nutriments pour l’ail. Une seule gousse d’ail contient en réalité plus de 2300 composants chimiques. Parmi ceux-ci, certains pourraient se révéler particulièrement efficaces dans la prévention de certaines maladies.

Il est toutefois difficile de trouver des informations scientifiques plus précises à ce sujet, et ce notamment parce que ces dernières sont très dispersées.

(Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Tout sur la génétique et l’alimentation

2000 substances chimiques par légume

Il en va de même pour presque tous les aliments. On estime que chaque légume et chaque fruit contient environ 2000 substances chimiques différentes. Toutefois, les diététiciens ne connaissent l’importance pour la santé que d’une infime minorité du «foodom», qui représente la totalité de tous les composants nutritionnels.

Étant donné que l’alimentation contribue tellement au maintien d’une vie saine, le trio scientifique propose qu’un logiciel d’auto-apprentissage mette en commun les connaissances existantes sur les dizaines de milliers de nutriments, en allant les chercher dans toutes les sources scientifiques possibles.

Déceler ce qui est bon pour la santé

Sur la base du schéma nutritionnel individuel de chaque personne, un «code-barres nutritionnel» pourrait alors être créé. Celui-ci fournirait des informations sur les substances et la quantité de ces dernières que chaque personne ingère avec sa nourriture.

En reliant ces informations à celles sur les maladies et les facteurs héréditaires de nombreuses personnes, il serait possible, avec le temps, de déterminer quelles substances de l’alimentation jusqu’alors ignorées sont peut-être plus importantes qu’on ne le pensait.

Une composition nutritionnelle optimale

L’objectif à long terme: composer l’alimentation de chaque personne individuellement de manière à la protéger du mieux possible contre les maladies. Telle est la vision des trois scientifiques américains et hongrois. Mais est-ce que manger serait toujours un plaisir via code-barres?

Source: «Nature Food» (lien en anglais)

de Dr med. Martina Frei,

publié le 10.02.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant