Fermer

Vivre plus sainement?

A quoi sert le jeûne intermittent?

Dans la série «Au banc d’essai», notre expert nutritionniste David Fäh examine à la loupe diverses méthodes d’amaigrissement. Aujourd’hui: «le régime un jour sur deux».

Plutôt que de se précipiter sur chaque régime, ceux qui veulent maigrir devraient faire avant tout une chose: rester raisonnable et penser sur le long terme. Il s’agit du premier conseil. Avant d’examiner de plus près le jeûne un jour sur deux, une constatation évidente s’impose: il est vital de boire et de manger régulièrement. Néanmoins, ceux qui se nourrissent trop ou mal peuvent vieillir prématurément, grossir ou tomber malades.

Jeûner un jour sur deux

David_Faeh.jpg
David Fäh

Nutritionniste et enseignant à la Haute école spécialisée bernoise.

C’est ici qu’une nouvelle forme de régime entre en jeu: le jeûne intermittent, qui consiste à se priver de nourriture un jour sur deux. Ce nouveau régime repose sur des expériences montrant que les animaux qui absorbent des quantités d’aliments limitées sont en meilleure santé et vivent plus longtemps que ceux qui mangent à volonté. C’est également le cas lorsque les animaux doivent renoncer à leur nourriture un jour sur deux, pour manger tout leur soûl le lendemain. Ce type de jeûne intermittent a donné le jour à la dénomination «régime un jour sur deux».

Cette privation de nourriture a permis à des rats de garder la ligne. Ainsi, les animaux qui jeûnaient avaient non seulement de meilleurs résultats sanguins, mais ils ne grossissaient pas, contrairement à leurs collègues qui mangeaient aussi souvent et autant qu’ils le souhaitaient. Est-il possible de transposer cela aux êtres humains? Peut-être. Au final, les taux sanguins tels que le sucre, l’insuline ou les valeurs hépatiques ainsi que les symptômes de maladie existants se sont améliorés chez les sujets d’une étude qui jeûnaient un jour sur deux.

Est-il utile de jeûner un jour sur deux?

Comment cela fonctionne-t-il? Comme presque tout ce qui apporte du plaisir, la gourmandise peut se transformer en péché mortel. Les calories déclenchent un feu d’artifice de réactions dans notre corps. Assimiler la graisse, le sucre ou les protéines donne du fil à retordre à notre corps et stresse les cellules. L’énergie ne peut être neutralisée, seulement transformée. Si nous mangeons plus que ce dont nous avons besoin, nous devons stocker l’excédent, ce qui n’est pas chose facile. D’abord, notre foie en souffre. Il s’engraisse et s’efforce désespérément de se débarrasser de la graisse en l’évacuant dans le sang.

Nos bourrelets de graisse, qui peuvent augmenter leurs réserves, s’en félicitent. Une question cruciale se pose alors: est-il utile de jeûner un jour sur deux pour maigrir? C’est envisageable, mais les preuves scientifiques font largement défaut. Il reste surtout à clarifier si le poids reste tel quel après l’amaigrissement. A quoi sert-il en effet de perdre vingt kilos si l’effet yoyo apparaît irrémédiablement? Les détracteurs peuvent douter à juste titre du succès d’un tel régime, car le jeûne n’est pas particulièrement adapté à la vie de famille ni compatible avec la vie sociale. Ce régime nous contraint à nous conformer encore plus strictement à un planning de vie. Donc, le mardi, pas de rendez-vous, car c’est jour de jeûne, le jeudi, ça ne va pas non plus …. Savourer ensemble ou jeûner seul? A vous de décider.

de Dr med. David Fäh


Cela pourrait également vous intéresser: