Fermer

Vivre plus sainement?

Compenser la frustration par la nourriture

On s’imagine souvent les personnes dépressives assises sur leur canapé à engloutir un pot de glace ou une tablette de chocolat. L’effet est réellement bénéfique sur notre cerveau, mais moins sur nos hanches.

Nous avons tous de temps en temps des baisses de moral. Instinctivement, nous passons alors à l’action. Certains vont courir ou faire du vélo, d’autres fument, beaucoup aussi se consolent en mangeant et en buvant. L’envie d’améliorer son humeur de la sorte se fait urgemment sentir.

Le lien entre nourriture et émotion nous vient de nos ancêtres, alors que la nourriture venait récompenser la recherche fructueuse de quelques baies ou la partie de chasse réussie. A notre époque de profusion alimentaire cependant, cette corrélation n’a plus lieu d’être.

Le goût réveille des souvenirs

frau-beisst-in-schokolade.jpg

A la différence d’autrefois, l’effort et le stress ne sont plus associés à une activité physique: nous cédons à la gourmandise au bureau ou devant notre téléviseur. Dans ce cas, il est alors conseillé de recourir à des aliments anti-déprime pauvres en calories.

Une chose est à savoir cependant: il ne faut pas attendre le même effet d’une pomme que de son chocolat préféré. En effet, nous associons à notre chocolat de prédilection des souvenirs d’enfance gravés dans notre esprit. Si ce n’était pas le cas, un morceau de sucre ferait aussi bien l’affaire. L’effet ne peut donc pas venir du seul glucose, la substance qui induit un sentiment de satisfaction dans le cerveau. C’est plutôt l’association de saveur sucrée et de goûts familiers qui nous apporte un réconfort émotionnel. Pour lutter contre nos baisses d’humeurs, rien ne vaut donc le produit original.

Une question de dosage

Comme souvent dans l’alimentation, tout est une question de quantité. Les personnes qui surveillent leur poids devraient s’accorder des petits plaisirs moins souvent ou en moins grande quantité, mais de façon tout aussi intense et sans mauvaise conscience. Laisser fondre lentement dans sa bouche un morceau de chocolat et se concentrer pleinement sur son arôme et sa consistance ouvrent à de nouvelles sensations gustatives.

Même si la pomme ne fait pas le poids face au chocolat, il existe des alternatives efficaces. Ainsi, plutôt que sucreries très caloriques, le goût puissant d’un thé préparé à base de gingembre frais peut ramener la joie de vivre. Et ce, sans la moindre calorie.

Publié le 06.07.2017,

de Dr med. David Fäh


Cela pourrait également vous intéresser: