Fermer

Vivre plus sainement?

Perdre des kilos grâce au froid

Perdre ses kilos dans le froid? Cela devrait être effectivement possible - et ce grâce à la part de graisse brune, qui ne stocke pas l’énergie, mais la brûle.

Les personnes souhaitant perdre du poids devraient consommer moins de calories qu’elles n’en brûlent. C’est-à-dire avoir plus d’activité physique et moins manger. Mais dans cette formule simple, une autre possibilité moins évidente est souvent oubliée: le corps consomme aussi de l’énergie quand il doit se tenir au chaud. Et cela est avant tout lié à la graisse dite «brune».

A la différence des tissus adipeux blancs, qui stockent l’énergie excédentaire et font ainsi du gras, la graisse brune transforme l’énergie en chaleur et fait brûler de la graisse au corps. Longtemps, on a cru que seuls les bébés possédaient de telles cellules de graisse brune, leurs muscles n’étant pas encore suffisamment formés pour créer de la chaleur en grelottant. Une chose est claire aujourd’hui: les adultes disposent aussi de tissus adipeux bruns. Les scientifiques cherchent maintenant comment activer davantage ces cellules brunes dans le corps.

Pourquoi le froid nous fait du bien

Une étude japonaise a pu montrer que la chaleur produite par la graisse brune augmentait nettement lorsque l’on restait au moins deux heures par jour dans une pièce dont la température n’excédait pas 17 degrés. Au début de l’expérience, les sujets du test brûlaient quotidiennement près de 100 kilocalories supplémentaires, au bout de six semaines, ce chiffre se portait à 300 kilocalories.

Un essai de la clinique universitaire de Hambourg est parvenu à un résultat similaire: des souris de laboratoire exposées à différentes températures ambiantes recevaient la même surabondance de nourriture. Les animaux qui dormaient la nuit dans une chambre froide restaient minces malgré une consommation de nourriture identique. Leur organisme brûlait immédiatement l’énergie excédentaire pour se réchauffer. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Bonnes graisses, mauvaises graisses

Eviter les pièces trop chauffées

Le problème: nous séjournons volontiers dans des pièces chauffées – et laissons ainsi dépérir ce potentiel lié aux cellules adipeuses brunes. Durant les mois où l’on chauffe, pourquoi ne pas baisser le thermostat de deux ou trois degrés? Nous ne nous contenterions pas alors d’économiser des frais de chauffage, mais pourrions également maîtriser le bilan énergétique de notre corps - même si c’est au détriment d’un certain confort. Fait réconfortant: les êtres humains s’habituent relativement vite à des températures plus fraîches.

Par ailleurs, le sport stimule la production de cellules adipeuses brunes. Non seulement celles-ci chauffent très efficacement, mais elles fournissent aussi de l’énergie au corps en brûlant les réserves de graisse. Les sportifs disposent donc d’une plus grande proportion de graisse brune.

de Manuela Specker,

publié le 05.09.2018


Cela pourrait également vous intéresser: