Fermer

Vivre plus sainement?

«Un échec est juste un détour»

Les sœurs Bianca Herron et Carina Porter ont entrepris de faire fondre leurs kilos ensemble. Le programme de «Weight Management» est terminé. Bianca Herron dresse le bilan de fin d’année.

Bon, les trois mois les plus cruciaux du programme sont passés depuis longtemps. A la fin de l’année, il est temps de dresser le bilan. La volonté était parfois là, mais la vraie vie joue le rôle principal. Et elle réservait une immense surprise.

Mais procédons par ordre: en fait, j’étais motivée et j’ai bien commencé, jusqu’au premier jour des vacances d’été, deux semaines après le début du programme. Pendant les vacances, je n’ai certes pas grossi, mais le centre de fitness ne m’a jamais vue non plus. Après les vacances d’été, sur le plan professionnel, c’était la panique, pas grand-chose n’allait. Un rendez-vous avec ma sœur Carina, pour redonner du souffle au challenge, n’a pas été possible.

Fatiguée et sans ressort

Vers la fin du programme, motivation et temps disponible étaient de retour, j’étais à nouveau dans la course. Mais cette fois encore, cela n’a pas duré longtemps. Etait-ce parce que les jours raccourcissaient? A cause d’une dépression automnale? Je n’avais pas d’énergie, juste envie de dormir et la paresseuse qui est en moi faisait son office, semblant me murmurer sans arrêt: «ne va pas au centre de fitness, rentre chez toi et dors, tu ne peux pas manger en dormant, cela consomme aussi des calories.» La véritable raison a rapidement été trouvée, car non seulement j’étais de plus en plus fatiguée, mais aussi de plus en plus nauséeuse. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

selfie-bianca-herron.jpg
Bianca Herron

La clé de l’énigme

Je portais un futur nouveau citoyen du monde. Qui l’aurait cru, pas moi en tout cas! Après les premiers temps, marqués par des complications et une interdiction de faire du sport, je suis allée à nouveau tranquillement au centre de fitness. En ne cherchant cependant pas cette fois à perdre du poids, mais pour préserver et renforcer ma condition physique.

La boîte de recettes Migros sera encore à ma disposition au cours de l’été prochain, et dans les centres de fitness Migros, il y a heureusement une garderie pour les enfants.

Un échec est juste un détour

Avec le recul, le moment choisi pour le challenge n’était pas idéal, mais pouvait-on le savoir à l’avance? J’ai certes remporté le «duel des sœurs», j’ai tout de même perdu trois bons kilos en trois mois, mais je considère mon propre challenge comme un échec. Toutefois, comme Zig Ziglar le dit si bien: «Un échec est juste un détour, pas une impasse!»

de Bianca Herron,

publié le 14.12.2017


Cela pourrait également vous intéresser: