Le sucre de canne est-il plus sain que le sucre raffiné?

Notre consommation de sucre s’élève à plus de 45 kilos par personne et par an, soit 2,5 fois plus que recommandé par les autorités officielles. Ce que vous devriez savoir sur le sucre.

Les édulcorants offrent-ils une bonne alternative?

assugrin-in-den-kaffee.jpg

Pas vraiment. Il est clair que les boissons aux édulcorants de synthèse ne contiennent pas de sucre, et donc pas de calories. C’est pour cela qu’elles sont recommandées aux diabétiques et aux personnes en surpoids comme alternative aux boissons sucrées. Plusieurs études démontrent toutefois l’existence d’interactions complexes entre les sucres de synthèse et le métabolisme, notamment des modifications de la flore intestinale. Ces substances posent un autre problème: elles entretiennent la dépendance psychique aux aliments au goût sucré, que l’organisme réclame à intervalles réguliers. Et cela aussi a des répercussions sur notre corps.

Comment savoir si des aliments contiennent du sucre?

Il suffit de lire les informations nutritionnelles sur l’emballage. Le taux de sucre y est indiqué dans la catégorie glucides. Cela vaut la peine de regarder de près les données sur les composants, bien que ce ne soit pas si simple. Mais presque tous ceux qui se terminent en «ine» ou en «ose» sont en fait des sucres. Et quantité d’autres ingrédients aux noms apparemment innocents en contiennent. Ces substances ne sont rien d’autre que des sucres: saccharose, dextrose, maltose, lactose, raffinose, glucose, sirop de fructose, sirop de glucose­fructose, sirops d’amidon et de maïs, extrait de malt, maltodextrine, dextrine et dextrine de froment.

Le sucre brut est-il meilleur que le sucre raffiné?

rohzucker-weisser-zucker-schale.jpg

D’un point de vue de la physiologie de la nutrition, non. La seule différence, c’est que la transformation du sucre cristallisé est plus longue. Le sucre brut contient de l’eau ainsi que des restes de mélasse, qui lui donnent une couleur jaunâtre ou un peu brune.

Quels sont les aliments trompeurs?

Il y a les pièges classiques, soit les produits dont la teneur en sucre est plus élevée qu’on ne le pense, comme les boissons sucrées. Dans un demi­litre de boisson au goût de cola, il n’y a pas moins de l’équivalent de treize morceaux de sucre, et facilement six morceaux dans un yogourt aux fruits ou un verre de jus d’orange. Et puis, il y a tous ces aliments prêts à l’emploi, dits de «convenience» ainsi que le fast­food: ils ont tous un taux de sucre élevé. Le produit phare d’une célèbre chaîne de hamburgers contient par exemple l’équivalent de deux morceaux de sucre.

Qu’en est-il du miel et des sirops concentrés?

Il n’y a pratiquement aucune différence entre ces produits à pouvoir sucrant et le sucre cristallisé. Outre du fructose et du glucose, le miel contient, il est vrai, certaines vitamines, des sels minéraux et des substances bioactives, mais en faibles quantités. En réalité, que l’on mette du sucre cristallisé, du miel ou du sirop concentré d’agave dans ses céréales le matin, cela ne fait pratiquement pas de différence pour l’organisme. Au plus tard dans l’intestin grêle, le résultat est le même.

Quels sont les différents édulcorants?

Les édulcorants de synthèse les plus connus sont le cyclamate, l’aspartame et la saccharine. Des substances dont le pouvoir sucrant est respectivement 30, 200 et 400 fois supérieur à celui du sucre cristallisé. Et en plus, ils ont zéro calorie.

La stévia également peut être considérée comme un édulcorant de synthèse, car elle n’est pas directement extraite de la plante, mais fabriquée à partir de liaisons chimiques isolées du végétal.

A côté de ça, il y a tout un éventail de succédanés du sucre qui ont moins de calories que le sucre, tels que le sorbitol ou le xylitol, que l’on trouve par exemple dans les chewing­gums.

Publié le 27.06.2017,

de Lukas Hadorn


Cela pourrait également vous intéresser: