Qu’apporte le jeûne?

Beaucoup d’entre nous connaissent essentiellement le jeûne en tant que coutume de nature religieuse et spirituelle. En quoi cette période d’abstinence peut-elle profiter à notre corps?

Quasiment toutes les grandes religions du monde connaissent des périodes d’ascèse. Les croyants chrétiens, juifs et musulmans se restreignent à un moment déterminé dans l’année. Traditionnellement, les religions ne prescrivent pas seulement le renoncement à toute nourriture solide; pour beaucoup, seuls l’alcool et la viande sont en effet proscrits. Cela a même donné son nom à une période bien connue: le terme de carnaval est en effet dérivé de l’expression italienne «carne vale», que l’on pourrait traduire par «adieu la viande».

Les personnes pratiquant le jeûne doivent faire preuve d’humilité et s’élever dans la spiritualité. Ce rituel relève également d’une préoccupation sanitaire, car la consommation excessive de viande est suspectée de nuire à la santé. L’excès de fer dans notre corps figure parmi les raisons invoquées. Une autre pourrait être en lien avec la flore intestinale. Les bactéries intestinales transforment en effet certains constituants de la viande en molécules qui empêchent la dilatation des vaisseaux, ce qui favorise leur occlusion. Lorsque des consommateurs de viande y renoncent pendant deux semaines, leur flore intestinale ressemble à celle de véritables véganes.

Une semaine sans alcool fait des miracles

Par ailleurs, la privation volontaire d’alcool peut avoir des effets positifs, car une consommation excessive de cette boisson se solde par une accumulation de graisses dans le foie. Les personnes qui boivent tous les jours devraient donc pratiquer une semaine sans alcool tous les deux à trois mois, ce qui les aidera à éliminer les graisses. Autre possibilité: respecter des heures fixes pour consommer de l’alcool, par exemple uniquement entre 19 h et 21h, au moment du repas du soir. C’est aussi une méthode permettant au foie de se reposer.

Une limitation de la consommation de sucre induit également une régénération du foie, car le sucre a le même effet que l’alcool. Cet organe est ensuite plus sensible à l’insuline, hormone qui améliore les taux de lipides et le niveau de glycémie dans le sang, mais aussi la tension artérielle. Les gains potentiels se situent principalement dans le domaine des boissons, puisqu’un grand nombre de jus de fruits contiennent davantage de sucre que des sodas. Certains jus de légumes, conserves de fruits, yaourts, mélanges de céréales ou sauces pour grillades recèlent aussi une grande quantité de sucre.

Toutefois, renoncer complètement aux calories n’est pas se rendre service. Le corps adopte alors un programme de secours qui économise des calories dès que faire se peut, en commençant par s’attaquer à nos précieux muscles. Le jeûne n’a donc pas besoin d’être radical pour porter ses fruits. Bien au contraire, il est préférable de se priver de certains aliments de façon ciblée et réfléchie de temps à autre.

Publié le 21.03.2017,

de Dr med. David Fäh


Cela pourrait également vous intéresser: