Jetez-vous à l’eau froide

La natation en eau froide demande un certain courage. Mais elle en vaut la peine car elle peut avoir des effets salutaires lorsqu’elle est pratiquée par des personnes en bonne santé.

Quelle que soit la température extérieure, le groupe Facebook «4 Seasons Outdoor Swimmers Zurich» se retrouve le dimanche par tous les temps pour nager dans la Limmat. Un groupe qui compte une centaine de membres, dont une douzaine de membres actifs, âgés de 29 à 60 ans.

Règle d’or importante

Dans la pratique de ce loisir, le groupe applique une règle d’or: nager au maximum autant de minutes que la température de l’eau a de degrés au-dessus de zéro. «C’est un principe essentiel», confirme Christoph Dehnert, médecin du sport et cardiologue au Sports Medical Center Medbase, à Zurich.

«La durée limitée évite que le corps ne se refroidisse. Car si l’on reste trop longtemps dans l’eau froide, la température du sang dans les bras et les jambes chute. Et si du sang froid atteint le cœur, cela peut entraîner des perturbations du rythme cardiaque et devenir dangereux», précise Christoph Dehnert. C’est aussi la raison pour laquelle le médecin recommande de ne pas pratiquer d’activité sportive après ce bain rafraîchissant. Il est préférable de laisser au corps le temps de se réchauffer et de récupérer.

Christoph Dehnert
Nager au maximum autant de minutes que la température de l’eau a de degrés au-dessus de zéro.
Dr Christoph Dehnert, Spécialiste en médecine interne et cardiologie FMH, Medbase
Un sport populaire en Finlande et en Russie

Dans les pays nordiques, la natation en eau froide est un sport populaire depuis longtemps. En Finlande, elle connaît même une sorte de renaissance, surtout chez les jeunes. Les nageurs se mettent à l’eau dans des trous percés dans la glace. Ces bains froids matinaux leur donnent un coup de fouet naturel et assez d’énergie pour la journée. En Russie, en revanche, cette pratique relève principalement d’une tradition religieuse. En janvier, les chrétiens orthodoxes se livrent à un bain glacé rituel à l’occasion de l’Epiphanie afin de se laver symboliquement de leurs péchés. A Moscou, ils sont ainsi des milliers à plonger dans des eaux glacées.

Bon pour le système immunitaire

Il déconseille à titre général les baignades hivernales aux personnes souffrant de maladies cardiovasculaires. Celles qui jouissent d’une bonne santé et ne font pas d’hypertension peuvent toutefois s’adonner sans crainte à ce loisir glacé. Mieux encore: cela peut avoir des effets salutaires.

Dans l’eau froide, les veines se resserrent et le sang des bras et des jambes afflue vers les organes internes. C’est un bon exercice pour les vaisseaux sanguins. «Les mains, les pieds et les muqueuses sont mieux irrigués et le système immunitaire est stimulé. Avec le temps, on résiste ainsi mieux aux infections», explique Christoph Dehnert.

Bon pour le moral

De plus, cette nage en eau froide aurait un effet bénéfique sur le moral. Le médecin l’explique ainsi: «Comme lors de la pratique d’autres disciplines sportives, quand on nage, on secrète des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, l’hormone du bonheur. Cela se répercute sur l’humeur.» 

de Regula Burkhardt-Lehmann


Cela pourrait également vous intéresser: