La bonne technique de course

Lorsque l’on court, on doit se sentir bien. Pour y parvenir, une bonne technique s’impose. Elle aide également à éviter les blessures.

Le style de course d’un coureur dépend de sa constitution physique. Chaque coureur, chaque coureuse dispose donc d’un style de base différent.

Indépendamment de sa constitution, il est toutefois possible d’apprendre la technique ou de l’améliorer.

A commencer par la longueur de pas: souvent, les débutantes et débutants ont tendance à faire de trop grand pas, qui nécessitent alors une poussée violente et demandent trop d’énergie pour des longues distances.

Ils ont aussi tendance à «basculer vers l’arrière». Le bassin devrait être tourné vers l’avant et il convient de garder le centre de gravité du corps en avant. Les bras et les jambes devraient bouger au même rythme.

Le principe est le suivant: éviter les mouvements inutiles des bras, de la tête et du haut du corps. Plus les mouvements sont droits et plus l’élévation et l’abaissement du point de gravité sont faibles, plus vos pieds vous porteront loin et vite.

Voici quelques points à observer dans le détail

frau-in-pinkem-top-beim-joggen.jpg
frau-in-pinkem-top-beim-joggen.jpg

Tête

La conduite du corps commence au niveau de la tête. La tête repose droite sur les épaules, si possible décontractée, regard dirigé droit devant.

frau-mit-grauem-oberteil-in-nebel-beim-joggen.jpg
frau-mit-grauem-oberteil-in-nebel-beim-joggen.jpg

Bras

Le haut du bras et l’avant bras forment toujours environ un angle droit. Derrière, le haut du bras se trouve presque parallèle au sol, devant il monte aussi haut que le mouvement naturel du bras l’exige. Les bras passent parallèlement au corps.

mann-mit-tanktop-joggt-auf-waldweg.jpg
mann-mit-tanktop-joggt-auf-waldweg.jpg

Mains

Les mains sont légèrement ouvertes, les doigts décontractés, le pouce repose légèrement sur l’index. On ne fait le poing, les doigts ne sont pas écartés, ni tendus (crispation!).

frau-joggt-am-fluss-entlang.jpg
frau-joggt-am-fluss-entlang.jpg

Torse

Le torse stabilise le mouvement global de course. Il est légèrement penché en avant, mais droit.

frau-im-morgengrauen-beim-joggen-auf-wiese.jpg
frau-im-morgengrauen-beim-joggen-auf-wiese.jpg

Hanches / jambes

La foulée est fluide, mais pas trop longue. Extension complète du genou et des hanches à la poussée.

junger-mann-in-blauem-oberteil-joggt.jpg
junger-mann-in-blauem-oberteil-joggt.jpg

Centre de gravité du corps

Le centre de gravité du corps se trouve devant les hanches et oscille légèrement vers le haut et vers le bas ; il devrait toutefois se trouve le plus haut possible (pendant la phase d’atterrissage du pied, aucun ou seulement faible affaissement des hanches).

mann-joggt-auf-containerplatz.jpg
mann-joggt-auf-containerplatz.jpg

Pieds

Il faut poser le pied un peu devant l’axe du corps sur le talon, le milieu ou l’avant du pied, selon le style de course individuel. Les pointes de pied sont toujours dirigées dans le sens de la course.

Après la phase de vol, la plupart des coureuses et des coureurs touchent le sol en premier avec l’arrière extérieur du talon. D’autres posent l’avant extérieur du pied. Le style de course le plus naturel est celui où l’avant du pied touche le sol en premier, comme si nous courrions (devions courir) sans chaussures, mais il y a longtemps que problème avec des chaussures de course modernes, qui amortissent bien au niveau du talon.

Il vaut toutefois la peine de toujours légèrement varier la longueur des foulées et la pose du talon (à la montée et à la descente) pour accorder des pauses aux différents groupes musculaires. Quand on court à la montée on raccourcit la foulée et la poussée à partir de l’articulation du pied est plus intense, les bras suivent énergiquement le mouvement, le haut du corps est un peu plus penché en avant.

Les charges les plus grandes apparaissent quand on court à la descente. Évitez les chocs violents sur les talons en essayant de poser le pied à plat sur l’extérieur du pied et en amortissant la foulée. Le haut du corps est légèrement penché en arrière.

Tête

La conduite du corps commence au niveau de la tête. La tête repose droite sur les épaules, si possible décontractée, regard dirigé droit devant.

Exercer plusieurs techniques

Conseil: Intégrez de temps en temps de petits entraînements de technique au cours desquels vous exercez consciemment différentes techniques de course et n’oubliez pas les exercices de l’école de course.

Meilleure est votre technique, plus efficace sera votre économie de course, c’est-à-dire: vous pourrez courir avec moins d’effort en perdant moins d’énergie, deviendrez ainsi plus rapide et moins sujet aux blessures. En bref: Un petit effort avec un grand effet!

Publié le 17.03.2017


Cela pourrait également vous intéresser: