Combiner deux disciplines sportives

Faire un sport, c’est bien; en faire deux, c’est mieux. La pratique unilatérale d’un sport est en effet associée au risque de sollicitation excessive et d’usure. Andreas Tasci, expert de l’entraînement, vous révèle votre discipline sportive complémentaire.

andreas-tasci.jpg
Andreas Tasci

Master Personal Trainer chez «Fitnesspark Puls5», Zurich.

Andreas Tasci (41 ans), Master Personal Trainer, en est convaincu: pratiquer une activité physique fait partie de la vie au même titre que respirer. «Au bout d’une heure de position assise, l’activité des vaisseaux sanguins se réduit de moitié», déclare ce Zurichois. Pour y remédier, les personnes restant longtemps assises devraient saisir toutes les occasions de faire un geste pour leur santé. Beaucoup en sont conscientes. Pourtant, moins de la moitié de la population fait régulièrement du sport. «Le meilleur investissement dans sa santé consiste à être le plus actif possible, tous les jours.»

Contre la surcharge et l’usure articulaires

Ces sports font bon ménage
  • Le yoga, pour améliorer l’agilité, la perception du corps, la respiration et la force mentale, est un bon complément à toutes les disciplines sportives.
  • Pour les joueurs de tennis, les golfeurs et les footballeurs, la natation, l’escalade et la musculation peuvent être conseillées.
  • Pour ceux qui pratiquent la musculation, le jogging, la course à vélo et la natation sont un complément idéal.
  • Pour les joggeurs et les danseurs, l’escalade, la natation et la musculation sont de bons sports d’appoint.
  • Pour les personnes pratiquant la randonnée et l’escalade, la natation, la course à vélo, le jogging et la musculation constituent un complément parfait.

Bien entendu, nous avons tous des ambitions dans notre sport de prédilection, au risque cependant d’une sollicitation excessive et d’une usure. Selon Andreas Tasci, nous pouvons éviter ces phénomènes en nous entraînant de façon plus variée, c’est-à-dire en essayant à l’occasion un autre sport. Pour lui, l’entraînement durable doit viser à développer et maintenir la force musculaire, exercer l’endurance, améliorer l’agilité et stimuler les réflexes.

Il n’existe guère de sport qui permette de couvrir ces quatre grands piliers de l’activité physique. «En plus de la course à vélo, on peut par exemple pratiquer la natation, car elle soulage les articulations et étire le tronc.» Pour Andreas Tasci, rien ne vaut toutefois la diversité d’une séance de gymnastique traditionnelle. Et selon lui, il faut faire de la gymnastique jusqu’à sa mort. Si cela n’est plus possible, la danse constitue à ses yeux une bonne alternative.

Publié le 15.03.2017,

de Gerda Portner


Cela pourrait également vous intéresser: