Fermer

Vivre plus sainement?

Lorsque, malgré le sport, on ne perd pas de poids

Nous faisons des efforts, transpirons, et l’aiguille de la balance reste toujours au même endroit. Pourquoi? Des scientifiques ont trouvé la réponse.

Quoi de plus frustrant? Nous faisons un maximum d’efforts au sport pour essayer de perdre des kilos et perdons finalement beaucoup moins de poids qu’escompté. Un paradoxe auquel les chercheurs doivent eux aussi souvent faire face.

Il arrive régulièrement que des participants à des études perdent seulement environ un tiers du poids qu’ils auraient dû perdre compte tenu de leur activité physique accrue. Une équipe de chercheurs américains s’est penchée sur la question.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Seulement 1,6 kilo en moins au lieu de 4,3 kilos

Ils ont séparé 110 personnes présentant un surpoids en deux groupes: le groupe 1 devait s’entraîner de sorte à avoir besoin d’environ 700 kilocalories (kcal) en plus par semaine. Le groupe 2, quant à lui, devait s’entraîner de manière plus intense (après une phase de préparation), de manière à brûler 1800 kcal en plus par semaine.

Au bout de six mois, les participants du groupe 1 auraient dû théoriquement peser presque deux kilos de moins, et ceux du groupe 2, 4,3 kilos en moins. Dans les faits toutefois, ils avaient perdu respectivement seulement 400 grammes et 1,6 kilo en moyenne. Comment cela est-il possible? (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Autres articles sur le thème

Comportement compensatoire

Les participants à l’étude ont également répondu à diverses questions, par exemple concernant leur appétit. Ils devaient aussi préciser s’il leur arrivait de se resservir à table de temps en temps. Les chercheurs ont par ailleurs recherché d’éventuelles modifications de leur métabolisme de base liées à l’activité physique, analysé les quantités de calories consommées et la dose quotidienne d’exercice physique des participants.

Après toutes ces recherches, tout est devenu clair: un grand nombre de participants avaient directement compensé par la nourriture ce qu’ils venaient de perdre au prix de tant d’efforts.

Le sport augmente l’appétit

En effet, sans en avoir conscience, les participants du groupe 1 avaient consommé en moyenne environ 91 kcal de plus par jour que d’habitude, ceux du groupe 2 environ 124 kcal. Leur appétit avait augmenté et, selon une croyance répandue, ils «pouvaient bien s’accorder de petits plaisirs de temps à autre comme ils faisaient du sport».

Il y a également eu des exceptions: ceux qui ont bougé davantage sans compenser par la nourriture ont pesé environ 2,7 kilos de moins après les six mois de sport. À l’inverse, ceux qui avaient tendance à avoir un comportement compensatoire ont pris 800 grammes malgré le sport. Terriblement frustrant! Source: «American Journal of Clinical Nutrition»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 13.09.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner 3 bons-saveur d'une valeur de Fr. 70.-

S'abonner
geschenk-icon.jpg