Fermer

Vivre plus sainement?

Monter des escaliers est excellent pour la santé

À Saint-Gall, environ 13 000 marches d’escalier mènent aux collines proches. La ville convient donc comme aucune autre pour joindre l’utile – une belle vue – à l’agréable: être en forme grâce à la montée des marches.

Depuis peu, Saint-Gall n’est pas seulement une ville connue pour son monastère, mais aussi la «Stägestadt», la «cité des escaliers». Un plan de ville spécialement créé indique les endroits où se trouvent escaliers et marches. Il y a partout des traits rouges: marches et escaliers pullulent.

C’est à Patrick Fust, enseignant à l’école secondaire et responsable de la formation continue dans le domaine «École en mouvement» que l’on doit la notoriété fulgurante de ces trésors bons pour la santé. Monter des escaliers fortifie l’organisme, est bon pour le psychisme et apporte du bien-être. En outre, cet exercice s’intègre facilement dans le quotidien, surtout à Saint-Gall, qui compte 140 escaliers. «Une photo de groupe avec l’ensemble des 80 000 habitantes et habitants de la ville au monastère pourrait être prise sur les marches. Pour cela, six personnes environ devraient occuper chaque marche», dit Patrick Fust. La première «Journée des escaliers» de Saint-Gall a déjà eu lieu.

Le besoin de promouvoir l’exercice physique pousse depuis longtemps Patrick Furst. En tant qu’enseignant et sportif, il milite activement pour que les élèves des écoles fassent beaucoup d’exercice et le fassent avec plaisir, par exemple en jouant sur les escaliers pendant la récréation. «Il est important que l’exercice physique procure du plaisir et soit ludique.» Pour lui, le pont avec les adultes et Saint-Gall a facilement pu être jeté et a rencontré un écho positif. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Monter des escaliers fait tant de bien

Comment monter des escaliers influe-t-il au juste sur le psychisme et l’organisme?

  • Système cardiovasculaire 
    Monter des escaliers fait travailler le cœur. Une étude le montre: les receveurs de bus qui montent et descendent chaque jour les quelques marches d’escalier des bus rouges à deux étages du centre-ville londonien ont deux fois moins d’infarctus du myocarde que leurs collègues des bus à un seul étage. En d’autres termes: chaque escalier emprunté renforce le cœur.
  • Muscles 
    Monter des escaliers sollicite les muscles fessiers, ceux des mollets et ceux des cuisses. Plus on y met d’intensité, plus grande est la sollicitation. Descendre des escaliers renforce également le système locomoteur. Les muscles des jambes doivent freiner, cela nécessite beaucoup de force et fait notamment travailler les muscles des cuisses et les articulations des genoux. Des forces importantes, environ le double, voire le triple du poids du corps, s’exercent sur les os. C’est excellent contre l’ostéoporose.
  • Endurance 
    Qui préfère un rythme plus tranquille, mais monte les escaliers plus longtemps, travaille l’endurance de base et stimule son métabolisme. Sur des escaliers, il est aussi naturellement possible de faire un entraînement fractionné intensif en sprintant et en montant les marches deux par deux.
  • Consommation de calories 
    Qui monte un escalier se trouve déjà en mode «Marche d’intensité moyenne». Cela consomme environ 240 calories par tranche de 30 minutes, en fonction de l’âge, du poids, du niveau d’entraînement et du sexe.
  • Respiration 
    Que l’on monte les marches une par une ou quatre à quatre pendant un cycle respiratoire, le rythme constant de la respiration fait que tout est plus facile.
  • Bien-être
    Psychique Patrick Fust, le grimpeur d’escaliers, dit à ce sujet: «Quand je monte des escaliers, je me sens actif, je ressens alors surtout mes jambes et je constate que je fais ainsi quelque chose de bon pour mon corps. En outre, je peux profiter du calme ou de la vue et aussi donner libre cours à mes pensée.

13 000 marches en 12 heures

Un événement digne d’un record a également déjà eu lieu sur les «Stäge». Un Saint-Gallois a gravi de nuit, d’une seule traite, en 12 heures et 20 minutes, les 140 escaliers publics de l’aire urbaine: 13 000 marches, 68,7 kilomètres, 2954 mètres de dénivelé. Le coureur nocturne Markus Piasente commente sobrement cet exploit dans les colonnes du St. Galler Tagblatt: «Je ne pense pas que quelqu’un ait déjà fait cela une fois.» (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Restez en mouvement!

Une demi-heure d’exercice physique par jour

Cinq escaliers particuliers de Saint-Gall
  • Avec presque 500 marches, le Berneggtreppe est le plus long escalier de Saint-Gall
  • Entre la gare et le chemin d’altitude, le Schlösslitreppe constitue une liaison en ligne droite comportant plus de 400 marches
  • L’escalier situé sur le Fluhweg est une idyllique oasis
  • Le Gesstreppe est aussi intensivement utilisé pour l’entraînement sportif
  • L’escalier le plus récent de Saint-Gall, ouvert en septembre 2018, se trouve sur le Hohermuthweg

Conformément aux recommandations d’activité physique, chaque exercice d’une durée minimale de dix minutes peut être cumulé sur la journée. Monter des escaliers à pied est déjà une activité physique d’intensité moyenne et contribue donc de manière décisive à la santé. En associant cela à d’autres activités physiques susceptibles d’essouffler un peu, on devrait arriver, en moyenne, à une demi-heure d’exercice par jour au minimum. Plus l’intensité est forte, plus la durée raccourcit. Si l’on fait plus intensivement de l’exercice, la moitié de ce temps suffit aussi, en fonction des individus.

Monter des escaliers est idéal pour l’exercice physique quotidien, car cela est possible tout au long de l’année. Trouver son escalier favori est facile, en particulier à Saint-Gall. Pour Patrick Fust, c’est la partie supérieure boisée de l’escalier situé sur le Fluhweg.

L’autotest

La rencontre avec Patrick Fust, le grimpeur d’escaliers, commence par un faux pas: la rédactrice monte par l’escalier roulant sortant du passage souterrain de la gare.

Nous passons ensuite devant le célèbre monastère et sa bibliothèque abbatiale à un rythme tranquille de promenade jusqu’à ce qu’apparaisse au bout de 10 minutes l’Untere Mühlentreppe. Il est en bois et nous conduit vers le haut en 15 minutes ponctuées de différents paliers. Après 10 autres minutes, c’est par un autre escalier, le Kronbergsteg, que nous atteignons une hauteur où se trouvent également les «Drei Weieren» et leurs cabines de bains idylliques, qui sont en été un point de rendez-vous apprécié à Saint-Gall pour nager, profiter du soleil et pique-niquer.

La pause est bienvenue, la vue également: en dessous de nous se trouve la ville entourée de collines vertes, où le monastère attire les regards, avec au loin le lac de Constance. Cette halte est bénéfique pour les cuisses.

Équipe interdisciplinaire

Les quatre montées d‘escaliers les plus intéressantes
  • Pour la promenade et le plaisir 
    Exploration de Saint-Gall par les 140 escaliers et les 13 000 marches, staegestadt.ch
  • Pour les coureurs amateurs (1150 marches)
    Course des 1000 marches à Aarburg AG, 1000er-staegli.com
  • Pour les ambitieux (11674 marches)
    Niesenlauf au-dessus de Mülenen BE,  niesenlauf.ch
  • Pour les mordus (circuit couvrant une distance double d’un marathon, 39 700 marches au total à la montée et à la descente avec un dénivelé total de 8848 mètres): marathon saxon Mt. Everest sur escaliers à Radebeul, en Allemagne, treppenmarathon.de

Pendant la descente, Patrick Fust s’enthousiasme pour l’équipe du projet «Stägestadt» qui, en plus de lui, comprend un représentant de «St.Gallen-Bodensee Tourismus», le directeur du service municipal des sports, un archiviste de la ville, une physiothérapeute et son collègue ainsi qu’un enseignant de l’école cantonale. Le large spectre de connaissances ainsi rassemblées augmente l’attractivité et la diversité de la mise en scène des escaliers. Tous sont impliqués avec beaucoup d’engagement dans le projet. «Cet enthousiasme rend beaucoup de choses possibles.»

Comment en est-il lui-même venu à gravir des escaliers? «Quand vous habitez dans la cuvette de Saint-Gall et que, comme moi, vous aimez beaucoup vous déplacer à pied, vous tombez régulièrement sur des escaliers», dit-il. Par ailleurs, il y a déjà eu par le passé des efforts allant dans ce sens et maintenant, on souhaite ancrer durablement le projet «Stägestadt».

Pendant ce temps, nous descendons les dernières marches et nous arrivons bientôt à la gare.

Même si la rédactrice n’a pas gravi les 13 000 marches de Saint-Gall dans leur intégralité, la montée et la descente des escaliers se termine pour elle – fatiguée et contente – sur l’escalier roulant qui mène au passage souterrain de la gare. Le niveau théorique quotidien de 10 000 pas est cependant déjà atteint.

de Silvia Schütz,

publié le 29.11.2018


Cela pourrait également vous intéresser: