Fermer

Vivre plus sainement?

Voilà comment vous motiver

Que faire pour poursuivre un objectif quand vous manquez d’entrain? Marc Blaser, expert en psychologie du sport à l’Institut pour les sciences du sport de l’Université de Berne, vous explique comment vous motiver.

Pourquoi certaines personnes sont-elles stimulées par l’échec et poursuivent-elles leur objectif alors que d’autres abandonnent?

Comment vous motiver
  1. Prenez conscience de ce que vous souhaitez. Faites un état des lieux.
  2. Fixez-vous ensuite des objectifs POSITIFS selon le principe SMART.
  3. Dépassez vos baisses de motivation et vos blocages en définissant des stratégies de corrélation concrètes et en faisant des arrangements envers vous-même (engagement/commitment).
  4. L’aide de l’entourage tel que les amis et la famille permet de rester sur la bonne voie. Elle peut constituer une source de motivation importante.
  5. Fixez-vous des objectifs intermédiaires! Lorsque vous avez atteint un objectif, célébrez cette réussite, réjouissez-vous et voyez avec fierté ce que vous avez été capable d’atteindre. Il s’agira d’un nouveau moteur pour le prochain objectif.

La recherche sur la motivation dans le sport postule deux grandes orientations dans la volonté de performance. D’une part, on a la dimension de la compétitivité, qui pousse à être meilleur que son adversaire ou le meilleur au sein d’un groupe. De l’autre, il y a la dimension de l’activité, dans laquelle il s’agit essentiellement de s’améliorer soi-même en permanence, indépendamment du fait d’être le meilleur dans le groupe. Les athlètes de type compétiteurs mais moins axés sur l’activité se laissent plus rapidement décourager par des échecs.

Qu’est-ce qui pousse les individus à vouloir atteindre un but?

Le moteur nous incitant à parvenir à notre but peut prendre deux formes différentes. En psychologie (du sport), on parle d’une part de motivation intrinsèque lorsque la personne souhaite atteindre son objectif de sa propre initiative, pour le plaisir de faire et le plaisir de voir sa propre progression. D’autre part, on trouve la motivation extrinsèque, lorsqu’une personne reçoit une récompense – comme de l’argent, des cadeaux, du prestige, lorsqu’elle atteint son objectif. Dans la recherche et dans la pratique, on s’accorde à dire que la motivation intrinsèque est plus forte que l’extrinsèque.

Quels sont les facteurs qui nous amènent à atteindre un objectif?

Quand on se fixe des objectifs, il faut le faire selon le principe SMART. Celui-ci nous aide à y parvenir, si l’on fait preuve d’une solide volonté. L’important est ici de toujours formuler les objectifs positifs et non pas des choses à éviter (Je ne veux pas…).

A cela vient s’ajouter la fâcheuse propension à l’inertie...

Lorsque des blocages et des baisses de motivation surviennent, ce qui arrive à tout le monde, il est important de bien planifier les choses. Notamment avec des stratégies de corrélation: si je suis fatigué(e) en arrivant à la maison, je vais tout de suite courir. La volonté d’atteindre au final son objectif peut être considérée comme une deuxième étape essentielle.

Comment savoir ce qui nous motive vraiment?

A titre général, on pourrait dire que l’on est toujours motivé quand on s’épanouit dans l’activité que l’on pratique et que l’on oublie plus ou moins le monde autour de soi. Idéalement, on parvient alors à un «Flow» – un état mental caractérisé par la combinaison optimale d’exigence et de propre aptitude. Par ailleurs, on est motivé quand on a hâte de débuter l’activité en question.

Pourquoi ne persévérons-nous généralement pas dans nos bonnes résolutions de début d’année?

L’une des raisons est certainement qu’elles ne respectent pas le concept SMART, c’est-à-dire que les objectifs ne sont pas bien fixés. Bien souvent, nous ne nous sentons donc pas réellement engagés (commitment) à poursuivre les objectifs, et on les abandonne. Une autre raison tient très probablement à ce que beaucoup d’objectifs sont fixés à trop longue échéance. Il est préférable d’avancer pas à pas et de se récompenser régulièrement dès qu’une étape intermédiaire a été atteinte.

En quoi consiste le concept SMART?

mann-joggt-ueber-feld.jpg
mann-joggt-ueber-feld.jpg

Il s’agit d’un acronyme. 
S pour spécifique: c’est-à-dire que l’on devrait toujours fixer ses objectifs de façon très concrète: «Je veux aller courir le soir deux fois par semaine pendant 30 minutes dans la forêt pour améliorer mon endurance». Les six questions qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi aident alors à formuler concrètement son objectif.

frau-schaut-auf-fitness-app.jpg
frau-schaut-auf-fitness-app.jpg

M pour mesurable. A l’aide d’un test d’endurance simple (comme de mesurer le temps nécessaire pour parcourir son trajet préféré), on peut voir si l’endurance s’est améliorée. L’avantage est ici que l’on peut se réjouir quand on s’approche de son objectif et qu’on l’atteint.

mann-klettert.jpg
mann-klettert.jpg

A pour attirant/ambitieux, mais aussi adaptable. Un objectif est attrayant lorsqu’il a un impact émotionnel et qu’il est important pour la personne qui le formule. Un objectif ambitieux se traduit par le fait que l’on ressent de la fierté et de la joie lorsqu’on l'atteint. Des ajustements s’imposent lorsqu’un objectif a été fixé à un niveau trop élevé ou trop bas.

frau-boxt.jpg
frau-boxt.jpg

R pour réaliste et réalisable. Les compétences et aptitudes personnelles, tout comme les conditions cadres, doivent permettre de parvenir à son objectif.

mann-freut-sich.jpg
mann-freut-sich.jpg

T pour temporel. Chaque objectif devrait être associé à une date à laquelle on tire un bilan (intermédiaire). L’objectif a-t-il été atteint? Dans ce cas, pourquoi et comment continuer? Si tel n’est pas le cas, pour quelle raison, que faut-il changer?

Il s’agit d’un acronyme. 
S pour spécifique: c’est-à-dire que l’on devrait toujours fixer ses objectifs de façon très concrète: «Je veux aller courir le soir deux fois par semaine pendant 30 minutes dans la forêt pour améliorer mon endurance». Les six questions qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi aident alors à formuler concrètement son objectif.

Publié le 23.08.2017,

de Silvia Schütz


Cela pourrait également vous intéresser: