Fermer

Vivre plus sainement?

Le coaching mental, clé du succès

Le coaching mental aide les sportifs à améliorer leur technique et à prendre plus de plaisir à courir, nager, faire de l’escalade ou à pratiquer toute autre activité sportive.

Comment les gagnants pensent-ils? Et les perdants? Ces questions ne se posent pas uniquement dans le sport d’élite. Les sportifs amateurs peuvent eux aussi se maintenir en forme par le mental. Un coach mental explique comment.

La pression et le stress viennent presque toujours de nous-mêmes. Notre état d’esprit est donc déterminant. Sur 100 personnes qui doivent chanter devant un public, 95 sont stressées rien qu’en y pensant. Elles se voient chanter faux, imaginent les rires du public et l’humiliation qui s’ensuit. Pourtant, cinq personnes se réjouissent d’avoir enfin un public pour savoir ce qu’elles valent en chant. Chacun est donc libre, soit de se rabaisser, soit de s’encourager par la pensée. L’on peut aussi bien placer un obstacle après l’autre sur son chemin, tout comme on peut au contraire choisir de dégager ce dernier.

Quelle est la principale idée reçue concernant le coaching mental?

Le fait de penser qu’il s’agit surtout de se motiver ou de se détendre. La plupart des sportifs qui font appel à un coach mental sont généralement trop motivés, ce qui peut également conduire à l’échec.

Comment un trop-plein de motivation peut-il être néfaste?

De nombreux sportifs veulent trop bien faire. Ils n’arrivent donc pas à utiliser toutes leurs ressources au moment où ils en ont le plus besoin. Leurs attentes sont trop importantes, leur objectif irréaliste, leur corps trop tendu. Le coaching mental est là pour aider les sportifs à améliorer leur technique et à prendre plus de plaisir à courir, nager, faire de l’escalade ou à pratiquer toute autre activité sportive.

Comment s’y prendre lorsque les attentes sont trop grandes?

Il faut replacer les choses dans leur contexte: que vous battiez votre record de temps ou non ne changera pas le cours du monde. Le sport que vous pratiquez dans votre temps libre ne vous rapporte pas d’argent. Ce que vous souhaitez, c’est (re)prendre du plaisir à le pratiquer. Qu’importe ce que pensent les autres si vous franchissez la ligne d’arrivée avec une minute de retard ou d’avance. Prenez donc deux grandes inspirations, tout ira bien.

(Poursuivez votre lecture ci-dessous…)

Plus d'infos pour s'entraîner correctement

Que se passe-t-il dans le corps en cas de stress?

Lorsqu’on est nerveux, le pouls augmente, les muscles se tendent, l’on transpire, la voix commence à trembler, etc. Le cerveau ordonne tout cela via des messagers chimiques. Grâce au coaching mental, l’on peut apprendre à influencer ce «cocktail chimique» qui a lieu dans le cerveau.

Le coaching mental est-il donc simplement un synonyme de la «pensée positive»?

Non, le coaching mental est bien plus global. L’on discute avec le sportif de l’objectif qu’il veut atteindre, pourquoi il veut l’atteindre et les facteurs qui l’en empêchent. Ensuite, le coach et le sportif cherchent ensemble des représentations mentales, des mots et d’autres choses qui peuvent l’aider. Le sportif apprend aussi à stopper le flux de pensées négatives, à contrôler ses émotions et à améliorer sa manière de bouger: par exemple, en faisant de plus petites foulées ou en utilisant davantage la foulée médio-pied.

6 conseils pour un mental fort

  1. Pour se motiver à faire quelque chose, il faut tout d’abord savoir quel objectif exactement l’on souhaite atteindre et pourquoi.
  2. Autre question importante: si j’atteins cet objectif, que cela m’apportera-t-il? Réalisez un collage à l’aide de photos qui symbolisent les choses positives qui vous attendent si vous atteignez votre objectif. Il peut aussi bien s’agir de l’arrêt du tabac que d’un programme d’entraînement.
  3. Vous pouvez aussi noter sous forme de mots-clés votre nouvelle «valeur ajoutée» si vous atteignez l’objectif. Toutefois, les images sont plus fortes que des mots.
  4. Affichez votre programme d’entraînement bien en vue ou placez-le au-dessus de l’écran de votre ordinateur. Indiquez les objectifs que vous avez atteints, par exemple, si vous arrivez à avoir un pouls plus lent sans avoir changé votre rythme.
  5. Pour chaque objectif, indiquez la récompense que vous vous offrirez.
  6. Les «cartes d’apprentissage» peuvent aussi constituer une aide précieuse pour se rappeler régulièrement des points travaillés lors du coaching mental. Par exemple, pour ceux qui participent à des championnats, une carte contre le trac pourrait porter l’affirmation: «Je suis serein, je suis content de participer à cette course.»

de Rinaldo Manferdini,

publié le 27.03.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg