Fermer

Vivre plus sainement?

Nouveaux outils, maux nouveaux

Nous sommes presque toujours et partout assis, tête baissée pour regarder l’écran de notre smartphone, et portons des chaussures qui mettent nos pieds à mal. Comment améliorer notre posture au quotidien pour relever les défis que le monde moderne nous impose.

Nous passons une bonne partie de notre vie en position assise, d’abord sur des bancs d’école, puis au bureau, dans les moyens de transport ou sur notre canapé après une dure journée de labeur. Histoire d’aggraver notre cas, nous baissons souvent la tête pour fixer un écran, tout en martyrisant nos doigts pour taper frénétiquement sur un clavier. Adoptées sur une longue durée et de façon répétitive, ces postures contre-nature mettent à mal nos muscles, ligaments et tendons. A long terme, elles peuvent entraîner des douleurs ligamentaires et une usure précoce des articulations. Comment améliorer notre posture au quotidien? Carolin Heitz, spécialiste en ergonomie à la Haute école des sciences appliquées de Zurich, conseille de faire des pauses fréquentes pour relâcher les tensions.

Syndrome du «text-neck»

Mann-mit-Tablet.jpg
Mann-mit-Tablet.jpg

Lorsque nous restons trop longtemps la tête baissée pour fixer l’écran de notre smartphone ou de notre tablette, des tensions et douleurs musculaires apparaissent au niveau du cou.

Que faire? Relever la tête! Idéalement, tenir l’appareil à hauteur des yeux. Si c’est une tablette, ne pas la poser sur les genoux, mais sur une table et un support légèrement incliné, comme un classeur. En cas d’utilisation lors d’un trajet en bus ou en train, on peut aussi placer son sac sur ses genoux afin de soutenir ses bras. Cette astuce permet à la fois de soulager les muscles des bras et de rehausser la hauteur de l’écran.

Le pouce WhatsApp

frau-sofa-smartphone.jpg
frau-sofa-smartphone.jpg

L’envoi massif de SMS implique des gestes répétitifs des doigts, des mains ou des bras. La mobilisation intensive de ces extrémités plus de quatre heures par jour peut entraîner des tensions douloureuses, voire une tendinite du pouce. Les douleurs disparaissent si l’on s’abstient d’utiliser son smartphone pendant un moment, mais ce remède peut frôler l’insoutenable pour les accros aux textes.

Que faire? Prévenir le mal en faisant des pauses régulières, en limitant la fréquence des SMS et en bougeant les doigts. Ou en recourant au téléphone, un moyen de communication délicieusement rétro! Faire des exercices de décontraction: p. ex. fermer et ouvrir les poings, secouer mains et bras, faire des mouvements de rotation pour détendre épaules et poignets.

Tensions dans les épaules

mann-smartphone-film.jpg
mann-smartphone-film.jpg

Nous utilisons souvent nos smartphones pour visionner des vidéos en mode plein écran. Pour ce faire, l’appareil est maintenu le bras tendu, le poignet en rotation, l’épaule légèrement basculée vers l’avant. Cette position inflige une tension permanente aux muscles des épaules et du cou.

Que faire? Veiller à ne pas toujours se servir du même bras, trouver un appui
pour le bras ou un support pour l’appareil. Effectuer des mouvements de rotation ou secouer les bras pour décontracter les épaules.

Maux de dos

frau-buerostuhl-sohn.jpg
frau-buerostuhl-sohn.jpg

Les longues stations assises s’accompagnent souvent de mauvaises postures. On a tendance à s’affaisser sur son siège et à se pencher vers l’avant, le dos arrondi.

Que faire? Bouger tant que faire se peut. Si possible, effectuer certaines tâches debout, sinon, veiller à s’appuyer au dossier de sa chaise pour soutenir les lombaires. Faire des pauses pour se dégourdir les jambes. Les sports qui contribuent à étirer le corps, walking, jogging ou natation, sont également bénéfiques. Lors des stations assises, changer régulièrement de position en sollicitant les jambes, le bassin, les bras, le tronc et les épaules afin de faire travailler les muscles et la colonne vertébrale. Enfin, qu’on soit en position assise ou debout, on tient la tête droite, on redresse le buste et on étire bien sa colonne vertébrale.

Problèmes articulaires dus au port de talons hauts

High-heels.jpg
High-heels.jpg

De jolis escarpins à talons hauts allongent les jambes et peuvent compléter à merveille une tenue élégante. Lorsqu’elles sont réservées à un usage très ponctuel, les chaussures à talons peuvent même contribuer à faire travailler certains muscles du pied. Toutefois, plus les talons sont hauts, plus ils déportent le poids du corps vers l’avant du pied. Résultat, le buste penche vers l’avant, et le dos se cambre. Les chevilles sont aussi mises à rude épreuve. En cas d’utilisation abusive, le tendon d’Achille se détend, et les talons hauts entraînent un raccourcissement des muscles du mollet.

Que faire? Il faut tout d’abord éviter d’être perchée des journées entières sur
des hauts talons et alterner si possible avec des chaussures plates. Faire des
exercices pour étirer les muscles des mollets et plier les orteils pour travailler
la souplesse du pied. Marcher pieds nus est également excellent.

Publié le 25.07.2017,

de Petra Koci


Cela pourrait également vous intéresser: