Mille et une raisons de ressortir sa bicyclette

Les médecins sont d’avis que 30 minutes de vélo par jour réduisent nettement le risque de maladies cardiovasculaires.

En plus d’améliorer la santé, les sports d’endurance comme la natation, le jogging ou le vélo embellissent l’humeur. Tandis que la course à pied peut solliciter exagérément les muscles, pratiquer le crawl n’est pas du goût de tout le monde. Reste alors le vélo!

Avantages du vélo

«Le vélo est un fantastique instrument de sport. Presque tout le monde en a un et peut ainsi l’enfourcher», commente le scientifique du sport Dr Michael Schwarz, de Medbase Sports Medical Center Zurich. «Du fait du déroulement cyclique du mouvement, le vélo se prête parfaitement à l’entraînement de l’endurance.»

Pédaler tous les jours pendant une demi-heure

Prêtez-vous à un test de forme!

Vous n’avez plus pratiqué de sport depuis longtemps et vous voulez connaître votre niveau de forme? Alors commencez par prendre conseil auprès de votre médecin. Cela vaut tout particulièrement pour les personnes d’un certain âge ou souffrant d’affections chroniques. Si le docteur vous donne son feu vert, ne vous lancez pas bille en tête. Laissez à votre corps le temps de s’habituer aux nouveaux défis. Un entraînement trop dur s'avère contreproductif et fait perdre pour un temps le plaisir de rouler à vélo.

Pour la plupart, cela signifie perdre du poids ou se mettre en forme. Car le vélo sollicite tout le corps. Une personne pratiquant régulièrement le vélo renforce son cœur, développe ses muscles et ses poumons, améliore son humeur et perd quelques kilos superflus. Les personnes qui roulent à 15 kilomètres heure dépensent quelque 400 kilocalories par heure!

Mais attention: les débutants et les faux débutants, en particulier, ne devraient pas se lancer bille en tête. Il vaut mieux en faire moins pour aller plus loin – l’important étant ici la régularité! «Une demi-heure par jour à rythme modéré a un effet positif sur le système cardiovasculaire et peut aider à se débarrasser des kilos durablement», déclare Michael Schwarz.

Effets secondaires positifs: une augmentation du volume de sang éjecté par le cœur, une diminution du cholestérol, un renforcement des muscles respiratoires et une prévention de l’arthrose.

Renforcer le cœur

Différentes études attestent d'une espérance de vie accrue pour les cyclistes. Des chercheurs danois auraient ainsi découvert récemment que 30 minutes de vélo par jour diminuaient de jusqu’à 50% le risque d’affections graves telles qu’un infarctus du myocarde.

Et le centre allemand de recherche contre le cancer de Heidelberg table même sur le fait que les femmes qui chaussent les pédales diminuent de 30% leur risque de contracter un cancer.

Ménager les articulations

Comme la majorité du poids du corps repose généralement sur la selle, les articulations sont bien moins sollicitées en faisant du VTT, du cyclisme sportif et du vélo plaisir que lors du jogging par exemple. «Dans la course à pied, une contrainte de trois à cinq fois le poids du corps s’exerce sur l’articulation du genou», précise Michael Schwarz, «quand on roule tranquille, ce n’est même pas le poids du corps effectif.»

Toutefois, cet atout est souvent réduit à néant par un mauvais pédalage demandant trop d’effort. «Pour pédaler efficacement et en ménageant les articulations, il faut avoir une bonne position du corps et choisir une vitesse adaptée», précise le médecin de sport. A l’idéale, on a 80 à 100 tours de pédales par minute.

Un matériel source de danger

Chez les sportifs amateurs et les cyclistes du dimanche, le danger pour la santé ne vient pas uniquement des ambitions personnelles ou du mauvais choix de la vitesse – mais aussi de l’état du matériel. Des pneus fragilisés, des garnitures de frein usées ou un cadre fragile peuvent avoir des conséquences tout aussi dévastatrices, surtout lors d’une descente vertigineuse. Avant chaque sortie, il convient donc de contrôler l’état du vélo.

de Flavian Cajacob


Cela pourrait également vous intéresser: