Fermer

Vivre plus sainement?

«Au golf, ton plus coriace adversaire, c’est toi même»

Les profanes qui bavardent avec des golfeurs ne comprennent rien à leur jargon. Cela n’est pas grave, dit le golfeur professionnel Frankie Burke, du Golfparc de Holzhäusern. Qui prend du plaisir à ce sport en apprend vite le vocabulaire. Quels sont les aspects importants?

Putt, birdie, chip-in, tee-time… Combien de temps faut-il pour qu’un novice maîtrise le langage du golf?

On apprend très vite les termes, et dans la pratique, ils finissent par venir automatiquement. Le langage du golf est l’anglais.

Quel est le plus gros défi au golf?

C’est un jeu dont la plus grande partie a lieu dans la tête. La condition mentale et physique est essentielle. Ton adversaire le plus coriace, c’est toi-même.

Y a-t-il des qualités qui favorisent la pratique du golf?

Caractère équilibré et calme sont certainement un bon préalable. 

Quelles sont les aptitudes physiques requises?

La technique et la coordination sont importantes. Un certain toucher de balle compte aussi. Avoir déjà pratiqué un sport de balle comparable, comme le tennis ou le hockey, est certainement un avantage. Jouer au golf, c’est comme jouer du violon, on peut le faire à différents niveaux. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Vous êtes golfeur professionnel depuis 1996, qu’est-ce qui a changé depuis lors?

J’ai appris à jouer au golf en Écosse, mon pays d’origine, quand j’étais enfant. Avec de la passion, de la motivation et aussi, bien sûr, un peu de talent, on pouvait déjà arriver à quelque chose. Aujourd’hui, si l’on veut jouer à un haut niveau, il faut surveiller sa forme physique et son alimentation. Un coach mental est maintenant indispensable. Le golf est aujourd’hui devenu un sport de masse, ce qui était encore impensable il y a 25 ans.

Qu’en est-il du dress code et de l’étiquette, au golf?

Il existe une règle: no jeans! Sinon, un joli polo, des chaussures de golf et un pantalon confortable suffisent. L’étiquette relève du bon sens, il faut donc respecter les règles du jeu et se comporter convenablement.

Pourquoi faut-il autant de clubs pour jouer au golf? Un seul ne suffirait pas?

Le swing est toujours le même. C’est le club qui fait la différence de portée. Dans une série de clubs, la portée augmente de 15 mètres environ d’un club au suivant. Plus le club est long et plus l’angle de la tête est aigu, plus la balle vole loin. On peut avoir au maximum 14 clubs dans son sac. 

Un débutant doit-il acheter immédiatement tout l’équipement?

Pour les débutants, deux clubs - à savoir le plus court, appelé «wedge», et un fer - suffisent. Les coûts s’échelonnent de 200 francs à des sommes conséquentes. Variante: on va dans un magasin en disant: «j’ai un budget de 400 francs. J’ai besoin de clubs et de chaussures». Sur certains terrains de golf, il est d’ailleurs aussi possible de louer l’équipement. 

À quoi faut-il faire attention en la matière? 

Il ne faut pas nécessairement utiliser un club dont on a bienheureusement «hérité». En effet, ce qui était bon pour une tante risque d’être loin de convenir pour soi même. Les manches, la longueur et le poids sont très importants et devraient, de préférence, être adaptés aux capacités de chacun. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Découvrez les plaisirs du golf!

Vers le dossier

Que recommandez-vous aux novices du golf?

D’abord, faire un essai et vérifier si l’on y prend du plaisir. C’est un jeu qui devrait en apporter. N’acheter qu’ensuite son équipement.

Existe-t-il de grosses différences entre les divers terrains de golf?

Oui, cela peut être comparé au tennis: terrain engazonné ou sablonneux? Rapide ou lent? S’ajoute à cela la topographie: parcours vallonné ou non, venté, herbe coupée ou non. Chaque terrain est différent. 

Vos conseils pour réussir au golf?

  1. Choisir le bon manche, c’est déjà la moitié de la réussite assurée. Il doit convenir au joueur et, en longueur et en poids, être adapté à sa morphologie.
  2. Bonne position de départ: les golfeurs entendent par là la position de base correcte, l’approche de la balle avant de la frapper. La position de départ change aussi en fonction du club utilisé. 
  3. Technique de base pour le swing: il s’agit de ne pas transférer son poids pendant le swing de façon à ne pas frapper la balle au plus bas du mouvement, mais juste un peu au dessus. Cela modifie la position de départ.
  4. Ne pas commencer trop vite et jouer à une vitesse que l’on maîtrise. Adage: ce n’est pas le corps qui devrait swinguer, mais le club…

de Silvia Schütz,

publié le 15.08.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bon d’achat pour un cours

S'abonner
geschenk-icon.jpg