Fermer

Vivre plus sainement?

Quel type de randonneur êtes-vous?

En Suisse, la randonnée est une activité très appréciée. Mais tout le monde n’entend pas la même chose par ce terme. Une bonne raison d’élaborer une typologie du randonneur, qui ne prétend toutefois pas à l’exhaustivité.

Quel type de randonneur êtes-vous?

Evaluation
Retour à la question

Quel type de randonneur êtes-vous? ( Participants)

%
%
%
%
%
%
%
%
%

Randonner est en vogue depuis longtemps. 44% de la population suisse s’adonnent à cette activité. C’est ce que révèlent l’analyse secondaire de «Sport Suisse 2014» ainsi qu’un sondage réalisé auprès de randonneurs dans différentes régions.

Qu’est-ce qui rend la randonnée aussi attractive? Comme le consigne l’étude «Der deutsche Wandermarkt 2014» (Le marché allemand de la randonnée 2014), les randonneurs veulent ainsi contribuer activement à leur santé et se plonger au plus près de la nature. La réduction du stress et le ressourcement sont les motifs intérieurs du randonneur moyen – qui, du reste, a 52 ans. La manière dont les randonneurs pratiquent cet exercice en plein air reste très individuelle.

La randonnée fait du bien au corps: des études montrent qu’il suffit de trajets courts de 90 minutes pour stimuler sa santé. À condition toutefois d’intégrer des exercices de coordination et d’assouplissement. Résultat: le poids corporel baisse, l’indice de masse corporelle s’améliore et la tension artérielle descend.

Idées d'excursion: le bonheur de marcher

Randonneurs en groupe

wandertyp-beiz.jpg
wandertyp-beiz.jpg

On les entend de loin. Dans la bonne humeur, ils gravissent en groupe la montagne en bavardant et en riant. Sac à dos et bâtons sont de la partie, mais pas question de pique-niquer sur le flanc de la montagne. Ce sera plutôt une petite pause à la prochaine auberge. Et des auberges, il y en a suffisamment. Si ce n’est pas le cas, cela veut dire que l’organisateur a choisi un mauvais itinéraire et qu’il devra en contrepartie, le soir, payer une tournée.

Randonneurs individuels

frau-alleine-beim-wandern.jpg
frau-alleine-beim-wandern.jpg

Seuls ou à deux, ces randonneurs souhaitent se plonger dans le monde alpin pour échapper à leur quotidien. Les itinéraires sont choisis de sorte à rencontrer le moins de monde possible. Le sac à dos est léger, mais il contient tout ce dont un professionnel a besoin. L’équipement est adapté à la randonnée. On rencontre souvent ces marcheurs à l’aube sur les sommets.

Randonneurs sportifs

sportwanderer.jpg
sportwanderer.jpg

Chaussures de sport, short de sport, gourde et barre énergétique dans la ceinture, le randonneur de sport gravit la montagne à vive allure, le regard concentré sur le chemin parsemé de rochers. Marmottes, chamois et vaches échappent à son attention, il se focalise sur son entraînement pour le prochain marathon de la Jungfrau.

Randonneurs expatriés

wandertyp-expat.jpg
wandertyp-expat.jpg

Venant souvent d’Allemagne, ces randonneurs découvrent avec joie l’univers montagnard de la Suisse. A deux ou en groupes, ils se distinguent des marcheurs hédonistes en ce qu’ils sont plus jeunes, marchent plus vite et préfèrent pique-niquer plutôt que s’attabler dans une auberge. «C’est tellement beau ici» est l’une de leurs phrases de prédilection. La variante anglophone s’entretient, en marchant, sur les prochaines actions caritatives.

Amateurs de trek

trekker.jpg
trekker.jpg

Leur plaisir, ce sont des randonnées de plusieurs jours en toute autonomie, sans contact avec la civilisation. Ils souhaitent se déconnecter de tout en s’immergeant dans la nature. On les reconnaît à leurs sacs à dos de 55 litres pleins à craquer (victuailles, tente, sacs de couchage), à leurs chaussures de montagne, à leurs cartes et à leur marche lente. Ce sac à dos leur fait payer un lourd tribut. Inutile de s’étonner si on les voit, au bout d’une semaine, avec le même t-shirt que le premier jour. Il a sûrement été lavé plusieurs fois avec de la lessive biodégradable dans les torrents de montagne.

Randonneurs nudistes

wandertyp-nacktwanderer.jpg
wandertyp-nacktwanderer.jpg

Leur habitat d’origine est la région d’Alpstein, mais on les rencontre également, depuis leur première apparition, dans d’autres régions de Suisse. Ils rappellent le mouvement nudiste, chaussures de randonnée aux pieds. Leur objectif: communier avec la nature, ce dont fait également partie la nudité. Non seulement c’est confortable, mais cela donne aussi une sensation de liberté, déclaraient les randonneurs nudistes d’Alpstein au magazine Time il y a quelques années. Ce dernier titrait en 2009: «Another Reason to Visit Switzerland: Hiking in the Nude».

Touristes

touristen.jpg
touristen.jpg

Armés de smartphones et de perches à selfies, ils descendent par cabines entières des téléphériques et trains de montagne, puis font des selfies, seuls ou en groupe, devant l’imposant panorama de montagne. Nul besoin de chaussures de randonnée, et on a déjà vu des talons aiguilles sur les sommets. Mais l’enthousiasme des visiteurs venus de l’étranger compense tout cela.

Sac à dos, chaussures de randonnée, bâtons: équipement de randonnée pour tout type de parcours chez SportXX

de Silvia Schütz,

publié le 16.05.2018


Cela pourrait également vous intéresser: