Fermer

Vivre plus sainement?

Randonnée panoramique au Breccaschlund

De vertes prairies et un imposant paysage karstique avec des vues à couper le souffle: une randonnée en boucle dans les Préalpes fribourgeoises, au-dessus du Lac Noir, mène au pied d’imposantes montagnes calcaires.

Le petit village de Lac Noir (1047 m d’altitude), au bord du lac de même nom, se trouve au milieu d’un paysage primitif de rêve, dans le canton de Fribourg. De là part le télésiège conduisant au «Bärghuus Riggisalp», point de départ de la randonnée en boucle vers le Breccaschlund, à 1493 m d’altitude.

Après quelques pas, on est déjà au milieu de ce cirque de montagnes entre Charmey, Jaun et Lac Noir. Au bout de 30 bonnes minutes, la buvette «Untere Euschels» invite à une pause-café. De là, on continue à suivre le sentier de randonnée doucement vallonné, qui nous récompense à chaque changement de direction par d’impressionnantes vues panoramiques. De l’alpage de Rippetli, la vue sur Lac Noir est particulièrement belle. 
(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Joyau de la nature: le Breccaschlund

Evaluation

Vue: 4 étoiles.
Bistrot: 5 étoiles.
Facteur plaisir: 5 étoiles.
Durée: deux bonnes heures et demie.
Dénivelé: 85 mètres à la montée, 520 à la descente.
Informations: schwarzsee.ch

Un peu plus tard, on atteint la réserve naturelle du Breccaschlund, un paysage primitif qui a été inscrit à l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d’importance nationale en 1996. Une magie particulière se dégage de ces imposantes parois calcaires qui étirent vers le ciel leurs pointes blanches au dessus du vert luxuriant des prairies d’alpage. Entre ces pics, de la pointe de Balachaux (1977 m), au sud-ouest, à la Spitzflue (1954 m), à l’est, on se sent protégé, ou aussi un peu prisonnier.

Fondue chez l’armailli

En passant devant de vieux murs en pierres sèches, d’imposants sycomores et des vaches qui ruminent avec indolence, on arrive au bistrot de la communauté d’alpage St Antoni. L’armailli ou alpagiste, qui est aussi l’hôte, y sert une délicieuse fondue avec une fierté manifeste. Après ce repas roboratif, on redescend jusqu’au lac sans le moindre effort.

Photo: Pascal Gertschen

de Susi Schildknecht,

publié le 09.05.2018


Cela pourrait également vous intéresser: