Fermer

Vivre plus sainement?

Comment trouver chaussure à son pied?

La chaussure de course idéale n’existe pas. Mais pour chaque pied convient une chaussure. Laquelle?

Typologie de chaussure

On distingue six types de chaussures de course

Chaussure de stabilité: combinaison optimale d’amorti, de soutien et de guidage
Chaussure neutre: amorti parfait avec stabilité dynamique
Chaussure de compétition: pour les entraînements rapides et les compétitions
Chaussure de marche à pied: meilleur profil, amorti ciblé, effet de soutien ajusté à chaque phase de pas
Chaussure de trail-running: profil agrippant, amorti décent, forte souplesse pour un pied sûr
Chaussure d’entraînement du pied: sans éléments de soutien et d’amorti pour le quotidien et les courtes séances d’entraînement

Le choix de la bonne chaussure de course dépend notamment de la forme du pied, du poids corporel, du style de course et de l’utilisation. Voici les critères à prendre en compte à l’achat:

1. Forme du pied et style de course

Une analyse podologique vous indiquera quel est votre type de pied (normal, plat, creux, plat, valgus ou étalé). De plus, une analyse de course permettra avant tout de constater la manière dont vous posez le pied lorsque vous courez. Les choses sont très différentes si vous touchez d’abord le sol avec le talon ou l’avant du pied. Cette analyse indiquera également comment vous déroulez et repoussez le pied.

Vous pourrez aussi constater par ce biais si votre pied pivote vers l’extérieur (supination) ou l’intérieur (surpronation) lorsqu’il touche le sol. Cette analyse permettra de sélectionner la bonne chaussure de course qui viendra soutenir la position de votre pied.

2. Utilisation

La chaussure doit-elle être portée pour l’entraînement ou en compétition? Courez-vous principalement sur de l’asphalte ou en terrain naturel? En fonction du domaine d’utilisation, vous aurez besoin d’une chaussure différente. Les personnes courant beaucoup en terrain naturel auront ainsi besoin d’une chaussure plus robuste que les joggeurs qui courent sur l’asphalte. De même, des courses longues nécessitent d’autres chaussures que des sprints.

3. Plus d’une paire pour les grands coureurs

Si vous courez beaucoup, vous devriez disposer d’au moins deux paires de chaussures de course, ce qui vous permettra d’en avoir toujours une opérationnelle. De plus, l’appareil locomoteur est toujours sollicité un peu différemment si vous ne courez pas toujours avec les mêmes chaussures.

4. Votre poids corporel

Plus vous êtes lourd(e), plus votre chaussure doit amortir et soutenir.

5. Emporter ses anciennes chaussures

Apportez au magasin vos anciennes chaussures de course si vous en avez. Pour les vendeurs, l’usure de la semelle est un bon révélateur de votre style de course.

6. Essayer la chaussure avec des chaussettes de course

A l’occasion de votre achat, apportez vos chaussettes de course. Vous pourrez ainsi mieux voir si la chaussure conviendra pour l’entraînement.

7. Une pointure de plus?

Achetez des chaussures suffisamment grandes. La règle d’or est la suivante: il faut avoir l’espace d’un pouce entre l’orteil le plus long et le bout de la chaussure – même lorsque l’on se tient debout. Il est par ailleurs recommandé d’aller acheter les chaussures en fin d’après-midi ou en début de soirée, car nos pieds se dilatent au fil de la journée. Au niveau de l’avant du pied, la chaussure de course doit toujours être ajustée à la largeur du pied. Si la chaussure est trop large, vous y nagerez, si elle est trop étroite, il y aura des points de pression.

8. Modèles spéciaux pour les femmes

Pour pratiquement chaque chaussure de course, il existe des modèles spéciaux pour les femmes qui sont adaptés à l’anatomie du pied féminin. Les femmes devraient avant tout se tourner vers ces modèles.

9. Prendre le temps

Prendre le temps qu’il faut lors de l’achat. Il vous faudra peut-être essayer 10 modèles différents avant de trouver celui qui vous convient.

10. Se faire conseiller

Le mieux est d’acheter vos chaussures de course dans un magasin où vous serez conseillé(e) par du personnel formé. Cela augmente la probabilité de trouver la chaussure qui vous convient.

11. Priorité aux sensations

C’est à vous qu’il revient au final de décider quelle chaussure de course est la bonne, car vous seul(e) sentez si le maintien est optimal dans la zone du talon et du cou-de-pied et si vos orteils ont suffisamment de place.

12. Petit rappel

Un point que les coureurs amateurs ont tendance à oublier: les chaussures de course ne sont pas éternelles. En général, elles peuvent parcourir entre 600 et 1000 kilomètres. Au bout de cette distance, l’effet d’amorti et de soutien n’est plus optimal. Vous devriez savoir que les chaussures de course doivent supporter jusqu’à cinq fois le poids de votre corps.

de Rüdi Steiner


Cela pourrait également vous intéresser: