Fermer

Vivre plus sainement?

La nuit des étoiles filantes

L’environnement minéral impressionnant du Creux du Van, dans le Jura, est considéré comme le Grand Canyon suisse. Des falaises calcaires hautes de près de 200 mètres forment un hémicycle autour d’un paysage naturel inaltéré. Cette semaine est le moment fort de la saison des étoiles filantes.

Le 12 août est la nuit des étoiles filantes

Au mois d’août, il est possible d’admirer les étoiles filantes des Perséides depuis le haut plateau du Creux du Van et aussi depuis Le Chasseron. En 2018, le moment fort de ce feu d’artifice d’étoiles filantes aura lieu dans la nuit du 12 août. On pourra alors voir dans le ciel jusqu’à 140 étoiles filantes par heure. Et si le temps n’est pas de la partie, la saison des étoiles filantes commence plus tôt et se termine plus tard, avec simplement une intensité moindre. Ce jour-là, il vaut la peine d’emporter une couverture et un pique-nique pour avoir le plaisir de passer une nuit à la belle étoile.

La randonnée conduisant à ce fantastique site naturel commence sur une route goudronnée partant de la gare de Noiraigue et continue, à la sortie de la localité, sur un chemin caillouteux carrossable. Assez raide, celui-ci traverse la forêt, qui offre une bienfaisante protection contre les ardeurs du soleil. Comme il s’agit d’une randonnée en boucle, il faut rapidement choisir un sens de parcours. Nous optons pour la variante empruntant le célèbre chemin en lacets qui commence dans le tronçon suivant la ferme «Les Oeuillons». Au bout de 50 minutes, tout en bavardant et en plaisantant, les randonneurs arrivent à la ferme où, si elle est ouverte, il leur est possible d’acheter des spécialités de la région et aussi des glaces. Un porc est couché à l’ombre d’un trampoline et agite les oreilles.

14 lacets pour le spectacle

Nous voici maintenant au pied du «sentier des 14 contours». Après «Les Oeuillons», le chemin devient étroit et raide. Il faut marcher en file indienne. De plus ou moins gros éperons rocheux se dressent sur le sentier souvent caillouteux, nécessitant une certaine concentration. Les bavardages se font plus silencieux, la respiration plus bruyante. Il faut venir à bout de 14 lacets avant d’arriver sur le haut plateau. Les virages sont numérotés dans l’ordre croissant et suscitent différentes associations d’idées. Pourquoi est-ce que je pense, au lacet 12, au comptage précédant la déclaration de K.-O. d’un des deux adversaires dans un combat de boxe? Nul besoin d’être un athlète pour maîtriser le dénivelé, mais un peu de condition physique ne saurait nuire. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

La randonnée

Arrivée: au départ de Neuchâtel, un train régional dessert Noiraigue en passant par le Val-de-Travers. Il y a aussi des places de stationnement à la gare de Noiraigue.

Randonnée: cette randonnée en boucle est bien balisée. Au départ de Noiraigue, vous marchez pendant 50 minutes jusqu’à l’alpage «Les Oeuillons» (consulter les horaires d’ouverture). Viennent ensuite les 14 lacets demandant une certaine condition physique qui conduisent au «Soliat», le restaurant situé au niveau de l’impressionnant paysage minéral (durée: 90 minutes à peine). Vous contournez alors l’impressionnant cirque rocheux et suivez les panneaux indiquant la «Ferme Robert» (restaurant), que vous atteignez en 90 minutes environ. De là, vous retournez au village de Noiraigue en 35 minutes environ.

Dénivelé: 950 mètres
Longueur: 14 kilomètres
Temps nécessaire: temps de marche pure environ 4 h 20 minutes
Carte: Suisse Mobile
Nuit des étoiles filantes: du 12 au 13 août.
Informations sur Le Chasseron: www.wanderland.ch

Un incroyable cirque rocheux

Arrivé en haut, un regard sur le Creux du Van commence par couper le souffle, de toute façon déjà court. C’est tout simplement un grandiose cadeau de la nature. Au milieu de la forêt jurassienne, entre Neuchâtel et le canton de Vaud, des falaises verticales hautes de quelque 200 mètres entourent pierraille, prairies et arbres. Cet immense arrondi est long de quatre kilomètres, la cuvette étant quant à elle large de plus de 1000 mètres.

Loin en dessous, chamois, bouquetins, lièvres, lynx et autres animaux sauvages, le plus souvent invisibles, peuplent le paysage. Le dernier ours de la région a été abattu en 1757 au pied de la paroi. Glaciers et rivières ont dessiné un spectacle naturel dont des dépôts calcaires provenant d’une mer primitive, vieux de 200 millions d’années, constituent la base.

Une tarte flambée pour terminer

Revenons à la randonnée autour du Creux du Van: après avoir fait le tour du haut plateau, le chemin, relativement escarpé, redescend vers la «Ferme Robert». Un arrêt pour manger dans ce sympathique restaurant – les tartes flambées sont l’une de ses spécialités – vaut le coup, avant de rejoindre en 30 minutes la gare par un chemin gravillonné à travers la forêt.

Blick auf auf die Kalkfelsen des Creux du Van
Blick auf auf die Kalkfelsen des Creux du Van

de Silvia Schütz,

publié le 07.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: