Fermer

Vivre plus sainement?

Les marmites glaciaires de l’alpage Mora

Sur le chemin allant de Bargis à Trin, les randonneurs profitent d’une belle vue sur le site du Haut lieu tectonique Sardona, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. Les quelque 20 marmites glaciaires de l’alpage Mora, grandes comme des jacuzzis, sont le moment fort de la promenade.

Dans la région de Flims, Elm et Pizol, le chevauchement principal de Glaris et le Haut lieu tectonique Sardona sont les stars cette année. Tout aussi belle est la vue depuis l’extérieur sur ce site inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, par exemple pendant la randonnée allant de la haute vallée de Bargis à Trin en passant par l’alpage Mora.

Baignoires en pierre remplies d’eau de fonte

gestein-ueberschichtungen.jpg
gestein-ueberschichtungen.jpg

Vue sur le terrain alluvial de Bargis dans la vallée sur le Flimsertein, ou Crap da Flem, opposé. En arrière-plan Piz Dolf, avec la ligne de chevauchement marquante. Celle-ci est née de la couverture du Verrucano qui a glissé lors du plissement des Alpes sur les couches de flysch beaucoup plus récentes.

Les marmites glaciaires de l’alpage Mora (1900 m d’altitude), 20 baignoires en pierre grandes comme des jacuzzis dans lesquelles l’eau coule paisiblement mais constamment, constituent le moment fort de la promenade. Elles se succèdent dans l’ancien lit du ruisseau, que dévalait autrefois l’eau de fonte des glaciers. Le Maliensbach, qui prend sa source dans l’alpage Mora, à Trin, les a façonnées pendant des siècles. Petits et grands sont assis là, regardant l’eau turquoise, mais cependant claire, suivant des yeux le ruisselet qui s’écoule d’une baignoire à l’autre. Un brin d’herbe l’accompagne en surface, décrit un cercle avant d’être orienté et entraîné vers la baignoire suivante par le tourbillon. Et le jeu recommence.

Bain rafraîchissant dans l’eau claire

Les marmites en pierre renferment aussi de l’eau en été et à la fin de l’automne. C’est l’occasion assurée de prendre un bref bain rafraîchissant dans l’onde cristalline, même s’il se limite aux pieds. Le mieux est d’arriver aux marmites glaciaires à la hauteur de Mutta Sutra, après les paravalanches.

(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Téméraires vététistes

Infobox

Arrivée: en CarPostal depuis Coire jusqu’à Trin ou Bargis via Flims (navette de Flims à l’auberge de Bargis, à l’entrée du plateau).

Itinéraire au départ de Trin (880 m d’altitude): un sentier de randonnée ou une route asphaltée permettent de monter jusqu’au point de vue (2000). De là, continuer sur la route d’alpage, ponctuée de paravalanches. Pour terminer, un court sentier de randonnée mène aux marmites glaciaires de l’alpage Mora, à 2100 mètres d’altitude.

Itinéraire au départ de Bargis (1550 m d’altitude): Bargis – alpage de Lavadignas (2000) – plateau de Muletg – point de vue au croisement (2000) – alpage Mora (2100) - Trin (880).

Profil: au départ de Trin: 1300 mètres de dénivelé à la montée, 850 mètres à la descente. Au départ de Bargis: 850 mètres de dénivelé à la montée, 1300 mètres à la descente.

Longueur: 17,5 km

Durée: 6 1/2 heures de marche proprement dite.

Deux chemins permettent d’atteindre son but: depuis la plaine alluviale de Bargis, au-dessus de Flims, le chemin monte à droite au-dessus du ruisseau, alternant entre prairies et parcelles boisées, et grimpe jusqu’à l’alpage de Lavadignas Miez (2000 m d’altitude). Les randonneurs doivent encore surmonter 100 bons mètres de dénivelé pour atteindre le point le plus élevé de la pente (2107 mètres d’altitude ). Là se déploie un magnifique panorama sur la haute vallée de Bargis, les vires de Crap da Flem, avec à l’horizon la barrière du Tschingelhorn, où se trouve le Martinsloch.

Une paroi rocheuse massive

Le sentier sauvage et romantique serpente ensuite sous de massives parois rocheuses. Sur un court tronçon, il est exposé et sécurisé par des câbles. Les randonneurs non sujets au vertige atteignent ensuite le plateau herbeux de Muletg sans avoir été pris de tremblements dans les jambes. Mais ils n’ont pas envie pour autant d’échanger leur place avec les téméraires vététistes qui empruntent parfois l’étroit sentier et croisent les marcheurs. Une fois encore, la récompense est le panorama depuis Plaunca Dira: la vue s’étend de la Silvretta jusqu’au col d’Oberalp et à Lugnez, avec le Piz Terri et le Piz Ault. Les lacs de Cresta et de Cauma scintillent loin en dessous.

Passer devant les paravalanches et voici l’alpage Mora. Qui souhaite découvrir les marmites glaciaires à VTT choisira l’itinéraire au départ de Trin, permettant de rouler quasiment jusqu’au bout sur des routes (d’alpage).

de Silvia Schütz,

publié le 11.06.2018


Cela pourrait également vous intéresser: