Fermer

Vivre plus sainement?

Un trekking dans la région de Sardona pour découvrir l’histoire des Alpes

L’objectif: se lancer en août dans un trekking de plusieurs jours le long des chevauchements alpins, dans la région de Sardona. Les moyens pour cela: commencer les préparatifs dès maintenant et effectuer de premières petites randonnées d’entraînement.

Ce trekking de 6 jours, sur 100 kilomètres environ, passe au cœur du Haut lieu tectonique Sardona. Les cantons de St-Gall, de Glaris et des Grisons se partagent ce paysage de montagne, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008. Entre Flims, Elm et Filzbach, les phénomènes d’orogénèse sont particulièrement bien visibles. Sardona a donc une importance internationale pour la science. Chercheurs et randonneurs, en empruntant des itinéraires variés, parfois de montagne, peuvent observer de près le chevauchement principal de Glaris, conséquence du plissement alpin. D’un point de vue géologique, Sardona est comparable au Grand Canyon, aux îles Galápagos ou aux îles volcaniques d’Hawaii.

Le sentier de randonnée (n° 73) permet de découvrir l’histoire des Alpes en six étapes. Chacune peut aussi être effectuée en une sortie d’une journée.

La «ligne magique» des Tschingelhörner

Qui se souvient du cours de géologie pendant lequel la professeure faisait la démonstration du plissement alpin à l’aide de trois serviettes? La bleue, au milieu, symbolisait la mer tandis qu’à gauche et à droite de celle ci une serviette grise représentait les masses rocheuses. Lentement poussées les unes contre les autres, elles se transformaient en un paysage plissé de collines, illustration en papier de la façon dont se sont formées les Alpes.

Le chevauchement principal de Glaris, avec les Tschingelhörner et le célèbre Martinsloch, est un parfait exemple du plissement alpin réel. Le Martinsloch est célèbre car deux fois par an, au printemps et à l’automne, les rayons du soleil le traversent et illuminent l’église d’Elm.

En dessous des sommets déchiquetés des Tschingelhörner, la «ligne magique» d’aspect tranchant – la ligne de séparation du chevauchement de Glaris – est facilement reconnaissable. Elle est vieille de 20 à 30 millions d’années et s’est formée lorsque les continents africain et européen, qui dérivaient l’un vers l’autre, sont entrés en collision. Par la suite, des roches âgées de 270 millions d’années ont surgi des entrailles de la Terre sur une distance de presque 40 kilomètres et sont venues «coiffer» des plus jeunes, datant de 40 millions d’années seulement.

(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Au beau milieu du spectacle

L’étape 6 du parcours du patrimoine mondial, de Elm à Flims, fait passer au plus près de ces impressionnants témoins de l’histoire alpine. Pendant la descente du Segnespass vers Flims, le paysage alluvial et marécageux de l’Unterer Segnesboden constitue un autre moment fort. Le départ du sentier du patrimoine mondial de Sardona se situe à Filzbach, sur les hauteurs au dessus du lac de Walenstadt. La première étape se termine au bord de l’enchanteur lac Murgsee. De là, le chemin monte à la cabane Spitzmeilen en traversant d’imposants paysages de montagne, avant que les trekkeurs ne parviennent au centre de Sardona depuis Weisstannen. (Description des six étapes dans la galerie photos ci-dessous).

Une bonne préparation est importante

Sur les itinéraires alpins, il s’agit, pour les randonneurs expérimentés, mais aussi et surtout pour les débutants, d’être bien préparé! Les changements de conditions météorologiques, les champs de neige ou les chemins interrompus par des glissements de terrain ne sont que trois des nombreuses surprises auxquelles on devrait se préparer. Anita Rossel, spécialiste des trekkings et de la montagne à l’école alpine Bergfalke, explique comment le faire au mieux.

Galerie1-UNESCO_Sardona_Murgsee-ThomasKessler.jpg
Galerie1-UNESCO_Sardona_Murgsee-ThomasKessler.jpg

1re étape: Filzbach-Murgsee

Longueur: 15 km
Durée (sans pauses): 6 h
Dénivelé: 1700 m à la montée (580 m à la descente)
Niveau: randonnée en montagne de niveau moyen à difficile
Particularités: au départ de la randonnée, des panneaux d’information fournissent d’intéressantes explications sur les phénomènes géologiques.
Moments forts: 
1. Doline de Helloch (cuvette de Helloch), qui fait penser au cratère creusé par la chute d’une météorite. Elle a été formée par l’effondrement d’une cavité souterraine.
2. Les clairs et poissonneux lacs Murgseen (la pêche est autorisée avec un permis).

Galerie2-Spitzmeilen-Magsee-SchweizTourismus.jpg
Galerie2-Spitzmeilen-Magsee-SchweizTourismus.jpg

2e étape: de la cabane du Murgsee à la cabane Spitzmeilen

Longueur: 13 km
Durée: 5 heures
Dénivelé: 902 m (descente: 622 m)
Niveau: randonnée de difficulté moyenne
Particularité: randonnée dans le paysage des lacs Murgseen, façonné par les glaciers, et sur des versants herbeux ensoleillés
Moment fort: vue grand angle sur les majestueuses Churfirsten et le groupe Alvier

Galerie3-Ringelspitz-SchweizTourismus.jpg
Galerie3-Ringelspitz-SchweizTourismus.jpg

3e étape: de la cabane Spitzmeilen à Weisstannen

Longueur: 16 km
Durée: 5 h 45
Dénivelé: 700 m (descente: 1800 m)
Niveau: randonnée de difficulté moyenne, mais exigeante
Particularité: chatoyant paysage de montagne sur le tronçon de Fans à Weisstannen, vue sur la «ligne magique» du chevauchement principal de Glaris
Moment fort: panorama sur les sommets montagneux environnants au-dessus du Chammseeli

Galerie4-Weisstannental_Batoeni-SchweizTourismus.jpg
Galerie4-Weisstannental_Batoeni-SchweizTourismus.jpg

4e étape: de Weisstannen à la cabane de Sardona

Longueur: 16 km
Durée: 7 h 15
Dénivelé: 1900 m (descente: 740 m)
Niveau: randonnée de difficulté moyenne, mais exigeante
Particularité: cuvette de Baltöni avec la cascade dégringolant sur quatre niveaux
Moment fort: vue sur le chevauchement principal de Glaris en dessous du Ringelspitz et du Piz Sardona

Galerie5-Sardonagletscher_RaphaelSchwitter.jpg
Galerie5-Sardonagletscher_RaphaelSchwitter.jpg

5e étape: de la cabane de Sardona à Elm

Longueur: 20 km
Durée: 7 h 15
Dénivelé: 950 m (descente: 2100 m)
Niveau: moyen à difficile (longue descente)
Particularité: longue descente vers Elm (attention aux genoux), récompense: vue sur le Martinsloch et ses18 mètres de haut
Moment fort: montée au Foopass (2223 mètres d’altitude) à travers un paysage montagneux primitif, le long du chevauchement principal de Glaris, au pied du Foostock et du Piz Sardona

Galerie6-Elm-Films-Tektonische-Falte-SilviaSchuetz.jpg
Galerie6-Elm-Films-Tektonische-Falte-SilviaSchuetz.jpg

6e étape: d’Elm à Flims

Longueur: 20 km
Durée: 8 h 30
Dénivelé: 1850 (descente: 1750)
Niveau: randonnée de difficulté moyenne
Particularité: descente depuis le col dil Segnas jusqu’au plateau alluvial et marécageux du Segnesboden, avec sa cascade, et les signes précurseurs du grand éboulement de Flims
Moment fort: passage très près des Tschingelhörner avec le Martinsloch

de Silvia Schütz,

publié le 17.07.2018


Cela pourrait également vous intéresser: