Trouver la bonne tenue de course

Quand on court, on transpire. Et quand on transpire, on a vite froid. Une tenue adaptée permet cependant d’y remédier. Voici les aspects à prendre en compte dans le choix du vêtement de course.

L’offre de vêtements de course est si large que chacun et chacune y trouvera ses coloris préférés. Il existe également une tenue adaptée à chaque température et à chaque saison. Pour les sportifs, il n’y a donc plus de mauvais temps, mais tout au plus de mauvais vêtements.

Le coton a fait son temps

Ce sont aujourd’hui les fibres synthétiques qui donnent le ton tandis que le coton a déjà fait son temps depuis un bon moment.

Pour quelle raison? Le coton absorbe la transpiration, la maintient à proximité de la peau et accroît le risque de s’enrhumer. Sans compter que vous devez alors porter plus de poids durant la course. L’humidité qui apparaît lorsque vous courez doit être transportée le plus rapidement possible de la surface du corps vers l’extérieur, où elle peut alors s’évaporer. Pour cela, les matériaux fonctionnels modernes sont idéaux.

Le principe de l’oignon

En fonction de la température et de la météo, les coureurs et coureuses superposent jusqu’à trois couches respirantes selon le principe de l’oignon. La technique est la suivante:

  • La première couche tient au chaud et au sec, elle est portée directement sur la peau. Sont alors recommandés des vêtements doux, légers et collants en polyester. Les fibres synthétiques n’absorbent pas l’humidité et sèchent donc rapidement. Mais les fibres naturelles sont également adaptées. L’humidité est évacuée vers la couche suivante et s’évapore.
  • La deuxième couche respire et isole. En retenant l’air chaud, elle évite que l’on ait froid. De plus, cette couche devrait aussi être respirante pour prévenir la transpiration. Les fibres synthétiques conviennent également bien ici car elles conservent leurs propriétés isolantes même lorsqu’elles sont humides et elles sèchent plus rapidement que les fibres naturelles.
  • La troisième couche, la plus à l’extérieur, prend la forme d’une veste ou similaire. Elle protège du vent et des intempéries. Elle est portée directement par-dessus la première ou la deuxième couche. Cette couche extérieure ne peut ni absorber ni laisser passer l’eau et elle doit être coupe-vent, afin d’éviter le froid par évaporation.

Comme ils doivent également être respirants, ces textiles contiennent généralement une membrane, un tissu spécial ou un revêtement.

de Rüdi Steiner


Cela pourrait également vous intéresser: