Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

7 conseils pour une saison de sports d'hiver sous le signe du confort

Le bon équipement peut protéger des blessures et assure plus de confort et de sécurité - sur la piste de ski, la piste de ski de fond, sur les sentiers ou dans la neige profonde.

1. Une chaussure de ski sans pression grâce à l'ajustement individuel

Acheter la chaussure «un peu trop grande » pour éviter les points de pression? Une bien mauvaise idée. En effet, le pied se cramponne, cherche un appui et la transmission de la force se détériore. La règle de base: en position debout, le pied dans la chaussure, la pointe doit être légèrement palpable au niveau des orteils. En position de descente avec les genoux pliés, le talon glisse automatiquement vers l'arrière. Une bonne consultation comprend une analyse du pied ainsi qu'une évaluation complète des besoins. La personnalisation de la chaussure de ski par le biais d’un Boot Fitting, l'ajustement individuel - selon la marque - de la coque et/ou de l’intérieur de la chaussure, apporte un confort supplémentaire.

2. Clic - et la boucle se détache du bâton

Plus besoin de défaire la boucle du bâton lorsque vous voulez sortir rapidement votre téléphone portable de votre veste. Pour le confort, une meilleure transmission de la force et pour éviter les blessures telles que le pouce du skieur, il existe des bâtons avec des systèmes de déclenchement. La boucle est alors libérée et reclipsée par simple pression d’un bouton. En combinaison avec un gant Trigger Leki, le bâton peut même être clipsé directement sur le gant. Si le bâton se coince quelque part, le système se déclenche en cas de besoin.

3. Trouver la bonne raquette à neige en quelques étapes seulement

Le poids total, c'est-à-dire le poids du corps avec le sac à dos, est central. Il existe un choix de différentes longueurs ainsi que des modèles pour femmes et pour hommes. Le lieu d'utilisation est également déterminant: si vous vous déplacez souvent sur des terrains non balisés, vous devez envisager un modèle plus grand ou une extension pour raquettes. Vous préférez les sentiers? Dans ce cas, l'adhérence et un système de fixation facile à utiliser jouent un rôle plus important que la flottabilité, qui empêche de s'enfoncer dans la neige. En règle générale, plus le terrain est raide et alpin, plus il est important d'avoir des crampons plus prononcés, une construction robuste et une aide à l'escalade.

(Voir suite ci-dessous...)

4. Les skis «Nowax», ça me semble être un effort moindre pour moi qui suis novice en ski de fond...

Les skis Classic-Nowax, contrairement aux skis Classic-Wax, ont une zone de glissement mécanique sous les pieds, sous forme d'écailles ou de fourrure. Toutefois: la zone de glissement à l'avant et à l'arrière doit également être cirée régulièrement ici. Les skis avec peaux sont très populaires. Ils fonctionnent très bien dans toutes les conditions neigeuses - et, oui, ils sont assez faciles à entretenir.

5. Fabriquer des skis et des snowboards adaptés à la neige

Pourquoi ne pas confier l'entretien des skis à des professionnels? Un entretien est recommandé au moins une fois par an ou après cinq à dix jours de ski. En effet, seuls des bords polis et un revêtement bien entretenu permettent un freinage et un virage efficaces. En outre, un «test BFU» (un test des fixations selon une norme ISO) doit être effectué une fois par an. Un réglage correct garantit que la fixation ne se relâche ni trop vite ni trop lentement.

6. Casque et lunettes de ski - the perfect Match

Un casque adapté offre une bonne protection. Il ne doit être ni trop grand ni trop petit. Faites le test vous-même: le casque est bien ajusté, même lorsque l’on secoue légèrement la tête avec la mentonnière ouverte. Ceci est particulièrement important pour les enfants: il ne faut pas les laisser «grandir» dans le casque. La forme du casque et les lunettes de ski sont idéalement compatibles: ils se ferment au niveau du front sans laisser d’espace, protégeant ainsi le front du gel ou du soleil. Le casque ne doit pas non plus gêner la ventilation des lunettes ou les déplacer.

7. Lunettes de protection adaptées à toutes les conditions de visibilité

Soleil pur, chute de neige... Les conditions de luminosité déterminent le choix des lunettes. Celles-ci sont divisées en catégories de protection. La catégorie 4, la plus élevée, est adaptée au soleil intense et aux glaciers et présente généralement une teinte sombre de brun ou de gris. Les lunettes de catégorie 3, polyvalentes, peuvent être utilisées sur la neige dans des conditions météorologiques changeantes. Lumière diffuse? Le jaune, l'orange et le rose aident à identifier les contours dans le blanc. Il existe également des modèles avec des verres interchangeables ou auto-teintants.

En lien avec le sujet

de Petra Koci,

publié le 19.10.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

Courrier de noël Migros: ne laissons personne de côté

Commencer maintenant
Desktop_2880x1260.jpg