Traverser les jours de chaleur la tête froide

Les personnes qui s’exposent longtemps au soleil risquent une insolation – voire un coup de chaleur. Ce qu’il faut faire pour éviter cela.

Le soleil tape, nous profitons de ses chauds rayons dehors au grand air. Mais attention: un excès de soleil peut être dangereux. Nous pouvons être assommés par trop de soleil, ou bien notre corps peut surchauffer: accumulation de chaleur, insolation et même coup de chaleur sont les conséquences possibles.

Qu’est-ce qu’une insolation?

Toute personne qui a reçu trop de soleil sur la tête et au niveau de la nuque est en danger. La forte chaleur peut irriter le cerveau et les méninges. Ceci entraîne des réactions inflammatoires. Un œdème cérébral est même possible. Avant, on pensait que les responsables étaient les rayons UV. Aujourd’hui, on le sait: le problème vient de la température.

Les symptômes d’une insolation

Les patients souffrant d’une insolation ont souvent la tête rouge, se plaignent de maux de tête, d’agitation et parfois aussi d’acouphènes. Certains vomissent. Des troubles de la conscience peuvent survenir. Des douleurs, voire une raideur de la nuque, sont également typiques. En général, la température corporelle d’un patient ayant subi une insolation n’augmente pas.

Que faut-il faire?

  • Toute personne victime d’insolation doit immédiatement être amenée à l’ombre.
  • Rafraîchissez sa tête avec des linges humides ou une douche froide.
  • Veillez à ce que son buste soit légèrement surélevé.
  • Donnez quelque chose à boire au patient – idéalement de l’eau – mais uniquement s’il est pleinement conscient. Un avis médical peut être utile afin d’exclure un dangereux coup de chaleur.
  • Si la personne concernée a de forts vomissements ou qu’elle est apathique, elle doit être conduite à l’hôpital ou un médecin urgentiste doit être appelé.
  • Si le patient souffre de violents maux de tête, un antalgique peut aider.
  • Le repos au lit est indiqué jusqu’à l’atténuation des symptômes.

Quelle est la différence avec le coup de chaleur?

Conseils de comportement pour les jours de chaleur
  • Ne restez pas trop longtemps au soleil. Si c’est indispensable, protégez votre tête avec un chapeau clair. Les bébés sont les plus exposés. Leur boîte crânienne est beaucoup plus fine et parfois pas encore tout à fait refermée.
  • Portez des vêtements confortables, qui ne serrent pas.
  • Peu d’activité physique, si possible uniquement le matin.
  • Buvez beaucoup et mangez des aliments riches en eau. La règle d’or est que les jours de chaleur, un adulte a besoin d’au moins un demi-litre d’eau supplémentaire.
  • Buvez beaucoup et mangez des aliments riches en eau. La règle d’or est que les jours de chaleur, un adulte a besoin d’au moins un demi-litre d’eau supplémentaire.

Même si l’on confond souvent au quotidien les deux termes «insolation» et «coup de chaleur»: un coup de chaleur est nettement plus dangereux qu’une insolation. Le coup de chaleur est déclenché par un surmenage physique dans un environnement très chaud. Souvent, il touche des personnes dans des locaux mal aérés ou des visiteurs de saunas qui ne vont pas au grand air entre deux séquences. Les sportifs qui s’entraînent au chaud peuvent eux aussi subir un coup de chaleur.

Ce qu’est un coup de chaleur

Contrairement à l’insolation, le coup de chaleur fait monter la température corporelle jusqu’à 40 degrés Celsius et plus. Cela constitue un danger de mort. Un gros effort associé à une forte chaleur peut détruire le système de régulation de la température de l’organisme, entraînant par exemple l’arrêt de la production de sueur. Une accumulation de chaleur se produit.

Crampes, hallucinations et troubles de la conscience sont souvent des signes de coup de chaleur. Mais il peut aussi arriver que la personne concernée soit «seulement» complètement éreintée. Le pouls est rapide, la pression artérielle basse, la peau très chaude et sèche. Attention: souvent, on prend cet état pour un épuisement ou une fatigue, et le coup de chaleur est traité trop tardivement.

L’épuisement de chaleur

Il existe un stade transitoire entre l’insolation et le coup de chaleur, que l’on appelle l’épuisement de chaleur. Il résulte de la perte de liquide et de sels lorsque la personne ne boit pas suffisamment. Une déshydratation et une augmentation de la température corporelle de 37 à 40 degrés Celsius en sont les signes. L’épuisement de chaleur n’occasionne pas souvent des troubles de la conscience, mais déjà des vertiges, une détresse respiratoire et des frissons. L’épuisement de chaleur se traite comme une insolation et un coup de chaleur.

Que faire en cas d’urgence?

  • Amenez immédiatement la personne concernée à l’ombre et appelez un médecin urgentiste.
  • Déshabillez la personne et refroidissez tout son corps avec des linges humides.
  • Contrôlez la respiration et l’état conscient.
  • Prodiguez les premiers secours en cas d’urgence.

 

de Sophie Kelm


Cela pourrait également vous intéresser: