Fermer

Vivre plus sainement?

Contamination en avion – les places à éviter

Selon le siège où l’on est assis en avion, le risque d’être contaminé peut se monter à plus de 80 pour cent. Une étude l’a montré pour les infections par gouttelettes.

Deux rangées plus loin devant, une personne tousse et au siège d’à côté, le voisin a un rhume – quelle est la probabilité de se faire contaminer lors de ce vol en avion? C’est ce que viennent d’étudier des chercheurs américains pour des infections se transmettant par gouttelettes projetées, telles que la grippe.

Un agent de bord contagieux contamine ainsi 4,6 voyageurs, tandis qu’un passager malade n’est pratiquement contagieux que pour les onze compagnons de voyage assis le plus proche de lui.

L’essentiel, c’est d’être loin

Les personnes assises dans la rangée située devant ou derrière l’individu malade ou deux sièges au maximum à côté de lui seront infectées avec une probabilité d’au moins 80 pour cent. En revanche, les passagers assis plus loin seront uniquement contaminés selon une probabilité de trois pour cent, selon les chercheurs.

Ces derniers sont montés à bord de dix avions (généralement un Boeing 757) de vols intérieurs aux États-Unis, dont huit vols durant la «saison grippale». Au cours des vols de trois à six heures, les scientifiques ont consigné tous les déplacements des passagers et des membres d’équipage.

Des surfaces propres

À la fin, ils savaient qui avait été aux toilettes, à quelle fréquence et combien de temps, et qui avait été en contact avec qui. Par ailleurs, ils ont relevé 228 échantillons bactériologiques de différentes surfaces à bord – où ils n’ont trouvé aucun germe pathogène.

Source: «Proceedings of the National Academy of Sciences»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 17.05.2018


Cela pourrait également vous intéresser: