Fermer

Vivre plus sainement?

Des souvenirs de vacances indésirables

Les souvenirs de vacances sont plaisants, à moins qu’ils ne sévissent dans l’intestin ou provoquent de la fièvre. En présence de quels symptômes vaut-il mieux consulter après les vacances? Notre expert fait le point.

peter-schlaeppi.jpg
Peter Schläppi

Le Dr Peter Schläppi est médecin spécialiste en médecine interne générale au centre de santé santémed de Berne.

Quels sont les symptômes les plus caractéristiques pour lesquels les personnes revenant de vacances viennent vous consulter?

Il y a d’une part les maladies infectieuses, et avant tout, bien sûr, les diarrhées, mais aussi les rhumes ou les états grippaux. Après des voyages dans des zones tropicales, des affections fébriles plus graves peuvent aussi se présenter. Les maladies tropicales typiques, comme le paludisme, sont toutefois rares grâce à la bonne prévention.

Quelles sont les causes fréquentes de ces troubles?

Lorsqu’une diarrhée perdure, elle peut venir de bactéries particulières ou de parasites. De plus, les souvenirs de vacances «un peu spéciaux», ramenés après des relations sexuelles non protégées, par exemple la syphilis, ne sont pas rares. Viennent également s’ajouter le mal de dos (le lit du camping était trop mou ou trop dur) ou les blessures: entorses, orteils cassés, mais aussi des blessures plus graves, qu’il s’agit de soigner et de suivre – généralement après des premiers soins prodigués dans le pays de séjour. Parfois, les vacances peuvent aussi mettre à rude épreuve les familles et les couples, des conversations avec le patient s’avèrent alors bénéfiques.

Comment réagir lorsque l’on ne se sent pas bien après les vacances?

De la façon habituelle: quand on a «quelque chose» qu’on ne parvient pas à expliquer ou à guérir soi-même, il faut aller chez son médecin de famille. Beaucoup ont naturellement tendance à se tourner à toute vitesse vers Google ou des applis qui font office de médecin, mais le résultat n'est pas toujours très concluant. Cette pratique peut même induire fortement en erreur. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

En lien avec le sujet

A quel moment – en présence de quels symptômes – devrait-on impérativement consulter?

Cela dépend bien entendu des symptômes. Une diarrhée qui n’est pas accompagnée de fièvre persistante ou de sang dans les selles guérit généralement en quelques jours lorsque l’on boit beaucoup, que l’on fait une pause dans la nourriture et que l’on recommence lentement à s’alimenter. Lorsque la diarrhée dure plus de deux semaines ou en présence des symptômes cités, il est conseillé d’aller chez le médecin. Le mal de dos disparaît souvent de lui-même en quelques jours, éventuellement avec un antidouleur. Dans ce cas, il n’est pas utile de faire appel trop vite au médecin. Pour y remédier, on peut aussi souvent faire davantage d’exercice physique ou alors s’équiper de meilleurs meubles de bureau.

A quoi faut-il veiller après des vacances passées en Europe?

En fait, on peut attraper une diarrhée du voyageur ou des infections respiratoires quel que soit le lieu. Il existe partout des mets avariés, de l’eau potable souillée, des mauvaises climatisations (avion!) ou des congénères qui toussent. Pendant les vacances, les personnes vigilantes éviteront les aliments non cuits comme la salade, les glaces ou les fruits qui ne s’épluchent pas, et elles boiront uniquement de l’eau venant de bouteilles scellées – en quantité suffisante, notamment dans l’avion, pour éviter l’assèchement des muqueuses.

Quelles particularités doivent être prises en compte après des vacances dans les tropiques ou en Afrique, en Amérique du Sud et dans la zone Asie/Pacifique?

Une diarrhée prolongée, de la fièvre, des éruptions cutanées, de nouvelles douleurs ou un mal-être général nécessitent de consulter un médecin.

Quand adressez-vous les patients à un spécialiste?

Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de faire appel à un spécialiste. Mais bien sûr, après certains accidents spéciaux, certaines maladies infectieuses ou avec des états de santé ambigus, c’est indispensable. Fréquemment, et bien plus vite qu’autrefois, les personnes qui rentrent de vacances se rendent aujourd’hui aux urgences et y sont ainsi examinées de façon approfondie par des spécialistes, généralement avec les meilleures intentions, mais souvent inutilement. Dans la majorité des cas, ce passage aux urgences ne change guère l’évolution de la maladie par rapport à celle que l’on aurait avec une consultation du médecin de famille. Par contre, les coûts sont bien différents…

de Silvia Schütz,

publié le 13.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: