Fermer

Vivre plus sainement?

Tout ce que doit contenir une pharmacie de voyage

Vacances à la mer, escapade citadine ou trekking – quand on tombe malade, le plaisir des vacances s’envole. Dans tous les cas, il faut emporter une pharmacie de voyage bien fournie.

Les maladies et les accidents ne font pas partie du programme dont on rêve pendant les vacances. Malheureusement, on ne peut pas toujours les éviter. Aussi, même si vos bagages sont réduits à l’essentiel, vous ne devriez pas renoncer à la pharmacie de voyage.

Les fournitures de base de la pharmacie de voyage sont un produit désinfectant, des pansements, du matériel de bandage, une pommade cicatrisante et un analgésique qui permet en même temps d’atténuer les inflammations et de faire baisser la fièvre. Un thermomètre, une pince à épiler et une petite paire de ciseaux ne devraient pas non plus manquer. Les autres accessoires sont fonction des besoins individuels et de la destination de vacances.

Les basiques pour les escapades en Europe

Dans la plupart des pays européens, les voyageurs ne doivent pas craindre de maladies ni de dangers particuliers. Aucune vaccination spéciale n’est nécessaire et en cas d’urgence, on trouve des hôpitaux et des pharmacies pratiquement partout.

Pour un séjour à la mer en Espagne, par exemple, il suffit de rajouter aux fournitures de base de la pharmacie de voyage de la crème solaire ayant un indice de protection élevé ainsi qu’un répulsif à insectes. Une crème antiallergique et antiinflammatoire contre les piqûres de moustiques est également judicieuse. Cela dit, même dans le sud, on n’est pas forcément à l’abri des refroidissements – par exemple lorsque les climatisations tournent en permanence à plein régime.

Les personnes qui font confiance à certains médicaments connus ou qui craignent des difficultés linguistiques à l’étranger feront bien d’emporter également, pour le cas d’urgence, un médicament contre la diarrhée et une préparation à base d’électrolytes compensant les pertes de sel.

Celles qui souffrent du mal des transports devraient prendre des chewing-gums ou des comprimés correspondants, surtout si de longs trajets en voiture ou en bateau les attendent. Ces médicaments peuvent également aider en cas de nausées en avion. Les personnes enrhumées devraient par ailleurs garder sur elles en avion un spray nasal décongestionnant afin de faciliter la compensation de pression. Sur les vols long courrier, des bas de contention protègent des thromboses qui peuvent survenir lors d’une position assise prolongée.

Destination outre-mer – miser sur la sécurité

Si l’on veut découvrir des contrées plus exotiques en vacances, il faut un peu plus de préparation. Pour les voyages dans des régions tropicales notamment, il faut clarifier au préalable avec un spécialiste des maladies tropicales si certaines vaccinations ou une prophylaxie antipaludique sont nécessaires.

Pour certaines régions d’Indonésie, par exemple, des experts recommandent, en sus des vaccinations également obligatoires ici, non seulement une prophylaxie antipaludique mais aussi une immunisation contre l’hépatite A, le typhus et, selon les cas, la rage. Dans beaucoup d’autres pays pauvres au climat chaud et humide, des moustiquaires, des produits de désinfection d’eau potable et un antibiotique luttant contre un large spectre de bactéries sont par ailleurs judicieux.

Produkte aus der Reiseapotheke
Produkte aus der Reiseapotheke

Toute pharmacie de voyage doit contenir des bandages, du sparadrap, un antimoustique, une pommade cicatrisante, du désinfectant et un roll-on apaisant les piqûres de moustiques.

Trekkings en haute altitude

Les trekkings à des altitudes extrêmes demandent encore un peu plus de préparation. Les personnes qui souhaitent vivre l’aventure dans les Andes ou dans l’Himalaya feront bien de prendre avec elles un médicament contre le mal des montagnes. Car même les alpinistes bien entraînés qui arpentent souvent les Alpes peuvent, à 2500 mètres d’altitude et plus, souffrir de maux de tête, de nausées et de problèmes de sommeil – qui peuvent gâcher le plaisir d’un paysage à couper le souffle.

Un gel antiinflammatoire, une crème cicatrisante et des pansements pour ampoules ne devraient pas manquer non plus. L’air étant extrêmement sec, on peut également vite prendre froid. Pastilles aux plantes, comprimés contre le mal de gorge, huile d’eucalyptus et spray nasal composé d’une solution saline peuvent atténuer les troubles.

Il est également judicieux de toujours avoir du dextrose sur soi lors de randonnées. Le dextrose est composé de glucose, qui fait remonter rapidement le taux de sucre dans le sang en cas d’état de faiblesse se présentant à court terme.

En voyage avec des enfants

Les personnes qui emmènent des enfants en voyage devraient également particulièrement bien se préparer avant de partir. Les enfants en bas âge sont enclins à développer une fièvre élevée en très peu de temps. Il faut alors un médicament faisant diminuer la fièvre et les douleurs dans un dosage adapté aux enfants.

Les petits ne pouvant généralement pas avaler les comprimés, des suppositoires sont mieux adaptés. En cas d’allergie, un médicament antiallergique est recommandé.

Conseils pour les personnes âgées

Les seniors qui prennent également des médicaments au quotidien doivent s’assurer d’en emporter suffisamment en vacances. À un certain âge, précisément, il convient aussi de ne pas trop solliciter la circulation: prévoyez assez de temps pour l’acclimatation sur le lieu de villégiature. Et n’oubliez pas de boire suffisamment: en cas de chaleur, d’air sec et d’effort physique, le corps perd beaucoup de liquides.

Les efforts physiques nécessitent également d’emporter un analgésique: lorsque l’on commence à avoir mal au dos, aux genoux ou aux hanches lors d’une randonnée et qu’il reste encore un bon bout de chemin pour rentrer, on sera content de l’avoir avec soi.

Indispensable dans chaque trousse de secours

de Andrea Söldi,

publié le 06.06.2018


Cela pourrait également vous intéresser: