Fermer

Vivre plus sainement?

Soulager la turista

La diarrhée n’est pas toujours due à une infection. Des remèdes simples permettent à la plupart des voyageurs de se remettre rapidement de la turista.

Jusqu’à 50 pour cent des personnes qui voyagent dans des pays lointains sont touchées par la «revanche de Montezuma». Celle-ci n’est pas toujours due à des virus, des bactéries, des parasites ou des substances toxiques. Le simple fait de se trouver dans un autre pays, de manger autrement et de consommer des épices différentes peut déjà modifier la flore intestinale, ce qui peut provoquer une diarrhée.

Compenser la perte d’eau

Heureusement, la diarrhée du voyageur disparaît en une semaine chez neuf personnes sur dix. Le plus important est de bien se réhydrater pour compenser la perte d’eau, par exemple en buvant du bouillon ou une solution électrolytique que vous pouvez préparer vous-même.

La recette:

  • 1/3 d’eau bouillie
  • 1/3 de thé noir
  • 1/3 de jus d'orange
  • Ajoutez 1 à 2 cs de sucre par litre de liquide et
  • une pointe de couteau de sel

Il faut accorder une attention toute particulière aux nourrissons, enfants en bas âge, personnes âgées et personnes souffrant d’une maladie chronique, car la déshydratation peut rapidement entraîner la mort chez eux!

Permettre aux intestins de se reposer

Certains aliments permettent aux intestins de moins travailler, par exemple les bâtonnets salés, les zwieback, le riz cuit, les pommes râpées, les abricots, les bananes écrasées ou encore la soupe de carottes. Tout ce qui se digère facilement est autorisé. Il est ensuite possible d’ajouter progressivement d’autres aliments, tels que les pommes de terre ou du poulet cuit à la vapeur.

Savoir reconnaître les signaux d’alarme

Une consultation chez le médecin s’impose en présence de fièvre, de sang ou de glaires dans les selles, de sensation de malaise important, de fortes douleurs abdominales ou lorsque les symptômes persistent au-delà d’une semaine. Une diarrhée qui perdure après le retour des vacances peut être le signe d’une infection par le paludisme ou d’autres pathologies.

Quels médicaments?

Dans la plupart des cas de turista, les antibiotiques sont inutiles et peuvent même être délétères. En revanche, le lopéramide apporte souvent un soulagement en ralentissant le transit intestinal. Son inconvénient: les substances toxiques ou aliments déclencheurs, normalement évacués rapidement par la diarrhée, restent plus longtemps dans le corps. Si la diarrhée n’est pas soulagée en deux à trois jours de traitement au lopéramide, il est préférable d’aller consulter un médecin.

Le charbon actif et les principes actifs contenant de la pectine peuvent absorber les substances toxiques mais entravent aussi l’absorption d’autres médicaments. C’est pourquoi il faut les prendre à distance de ces derniers (2 ou 3 heures). Chez l’enfant en bas âge, il est préférable d’administrer ces deux médicaments sur ordonnance.

En cas de vomissements chez l’enfant, quelques gouttes de gingembre peuvent apporter un soulagement. Elles ne sont en revanche pas recommandées chez les adultes souffrant de calculs biliaires.

Les médicaments tels que le Motilium ou le Paspertin utilisés contre la nausée et les vomissements peuvent présenter comme effet secondaire une aggravation de la diarrhée.

Les personnes prenant la pilule contraceptive ou d’autres médicaments doivent être prudentes: en cas de diarrhées, ces médicaments peuvent en effet être évacués rapidement et, par conséquent, ne pas être absorbés correctement. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Conseils pour préparer le voyage

Tout sur le sujet

Prévenir la turista

Quelques règles à suivre, que vous voyagiez sac au dos ou soyez logé dans un hôtel cinq étoiles:

  • N’utilisez pas l’eau courante pour vous brosser les dents, ni pour laver des aliments que vous consommerez crus, ni sous forme de glaçons. Même chlorée, l’eau peut encore contenir des substances toxiques.
  • Avant de boire l’eau, faites-la bouillir pendant trois minutes ou traitez-la avec des comprimés de désinfection de l’eau. Lorsque l’eau est trouble, l’efficacité de ces comprimés est incertaine. Un filtre à eau peut alors être utile.
  • Consommez uniquement des boissons embouteillées qui n’ont pas été ouvertes. Important: la bouteille doit être ouverte par vous-même, et non par le personnel de service!
  • Avant de consommer des aliments, épluchez-les, ébouillantez-les ou faites-les cuire. Renoncez tout particulièrement aux viandes et poissons crus ou qui ne sont pas cuits à cœur, ainsi qu’aux œufs qui ne sont pas cuits durs.
  • Aliments à risque: les plats vendus dans la rue, les aliments qui ne sont pas suffisamment cuits, la mayonnaise, le lait non pasteurisé, les desserts à base de crème et les glaces.
  • Ne consommez pas de plats qui ont été longtemps exposés à la chaleur ambiante, par exemple les sauces pour dip ou encore les salades de toutes sortes.
  • Lavez-vous correctement les mains et ne les séchez pas avec un essuie-mains qui a déjà été utilisé.

de Dr med. Martin Denz,

publié le 03.07.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner