Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de piqures d’abeilles et de guêpes

Pénibles, énervants, inquiétants: abeilles, guêpes ou frelons sont des visiteurs indésirables. Comment tenir ces bestioles à distance et que faire si elles piquent malgré tout.

En cette saison, savourer en plein air une tarte aux abricots ou une salade de fruits sans être dérangé, ce serait agréable. Mais on est aussitôt cerné par des guêpes bourdonnantes, aussi pénibles qu’indésirables.

Que faire après une piqûre

  • En cas de piqûre d’abeille: retirer précautionneusement le dard avec une pincette effilée sans toucher la glande à venin. Si vous n’avez pas de pincette, faites sortir le dard dans le sens de la piqûre.
  • Les piqûres d’abeilles, de frelons ou de guêpes peuvent être douloureuses. Cependant, en général, elles ne posent pas de gros problèmes. Le plus souvent, seuls les tissus autour de la piqure enflent.
  • Refroidir apaise et évite que trop de venin ne se répartisse dans les tissus. Utiliser de préférence un «coldpack» ou des glaçons, tous deux enroulés dans un linge.
  • L’acide acétique, l’argile ou des enveloppements de vinaigre froids ont également fait leurs preuves.
  • Désinfecter la piqûre avec de l’alcool ou de l’iode.

Quand faut-il consulter un médecin?

Attention: les piqûres d’insectes dans la bouche et la gorge sont susceptibles d’être mortelles. L’œdème peut être si important qu’il empêche la respiration. Il faut donc immédiatement sucer des glaçons, mettre des enveloppements froids autour du cou, appeler le médecin urgentiste (144). On devrait également consulter un médecin si l’œdème est plus grand que la paume d’une main, s’il n’y a toujours pas eu d’amélioration au bout de trois jours ou si une infection se produit.

Kit d’urgence pour les personnes allergiques

Les personnes allergiques doivent être sur leurs gardes. Leur médecin leur remettra un kit d’urgence qui comprend des antihistaminiques, de la cortisone et, éventuellement, une seringue d’adrénaline prête à l’emploi. A chaque nouvelle piqûre, les personnes concernées doivent immédiatement utiliser les médicaments avant qu’une réaction allergique ne se produise.

Comment tenir à distance guêpes et autres insectes?

  • Ne pas laisser de nourriture à l’extérieur.
  • Fermer les récipients contenant des boissons sucrées avec un couvercle, utiliser une paille pour boire.
  • Si un insecte s’approche: ne pas gesticuler pour le chasser.
  • En cas d’attaque de guêpe: protéger sa tête avec les bras et les mains et s’éloigner lentement.

(Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Les insectes: tout savoir sur ces fléaux potentiels

Ce qu’il faut savoir sur les guêpes, les abeilles et les frelons

Les guêpes: défensives, non agressives

Des guêpes affamées

Les guêpes ont besoin du sucre des fruits mûrs comme «carburant de vol». Par contre, il leur faut aussi des protéines pour élever leurs larves. Pour cela, elles chassent le plus souvent d’autres insectes. Seules la guêpe commune et la guêpe germanique se nourrissent également de charognes – ou de la viande présente dans nos assiettes – pour élever leurs larves.

Les guêpes piquent par agressivité, cette légende est tenace, mais elle est fausse. Si elles se voient contraintes de piquer, c’est pour se défendre ou défendre leur nid, surtout lorsqu’on essaie de les chasser sous l’effet de la panique. Armés pour la défense, c’est le point commun entre la guêpe, le frelon et l’abeille. Règle empirique: plus social est le comportement pour la construction du nid, l’élevage des larves ou la répartition des tâches, plus grande est la capacité de la guêpe à se défendre.

Et là, la situation peut devenir dangereuse. Si une guêpe pique, elle libère non seulement du venin, mais aussi des phéromones d’alarme. Ce neurotransmetteur attire d’autres de ses congénères prêtes à piquer. Il faut donc se comporter comme suit:

  • S’éloigner immédiatement des alentours du nid!
  • Eviter de déranger les guêpes dans un rayon de quatre mètres environ en effectuant des mouvements brusques, en entravant plus ou moins longtemps leur trajectoire de vol, en bouleversant la construction des alvéoles, en touchant au trou d’envol ou en manipulant le nid.
  • Les guêpes nichent également au sol. Ne pas marcher pieds nus et veiller à ce que les enfants portent des chaussures.
  • Ne retirer jamais les nids soi-même, mais s’adresser à des professionnels.

Pacifique frelon

Beaucoup sont quasiment frappés d’horreur à la vue des frelons. Ces insectes, qui mesurent jusqu’à trois centimètres et demi de long et au bourdonnement sonore, sont réputés tuer un être humain avec trois piqûres et un cheval avec sept. Mais cela aussi est absurde. Le frelon, une espèce de guêpe, est pacifique, craintif et extrêmement rare. Si nous ne le dérangeons pas, il nous laisse également tranquille. Et il n’est pas scientifiquement prouvé que ses piqûres soient plus dangereuses que celles d’une guêpe. Un frelon devrait piquer environ 10 000 fois pour menacer sérieusement un adulte. Par contre, dans le cas d’une abeille, il suffit de 3000 piqûres à peine.

Toxique abeille

Tout comme le frelon et la guêpe, l’abeille est pourvue d’un dard et d’une glande à venin. Ce qui la distingue de ses sœurs plus grandes: si elle pique une créature à sang chaud, le dard et la glande à venin restent dans la peau. 90% du venin pénètrent dans l’organisme au cours des 20 premières secondes. Le reste est ensuite pompé dans la plaie. Qui est piqué par une abeille reçoit donc une plus grosse quantité de venin qu’en cas de piqûre de guêpe ou de frelon. En outre, le venin de l’abeille est plus efficace.

de Vera Sohmer,

publié le 22.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: