Fermer

Vivre plus sainement?

Soleil et médicaments font rarement bon ménage

Certains médicaments réagissent au rayonnement solaire. La conséquence: de possibles réactions cutanées phototoxiques désagréables.

Enfin les vacances et enfin (espérons-le) beaucoup de soleil sur la plage! Mais pour ne pas gâcher rapidement le plaisir de quelques jours de repos, il faudrait au préalable examiner de plus près la pharmacie que nous emporterons avec nous. En effet, médicaments et soleil font rarement bon ménage. Des réactions phototoxiques dues à des médicaments associés au soleil peuvent endommager la peau.

Un rayonnement solaire plus important que la moyenne

Les pharmaciens préviennent: certains groupes de médicaments augmentent la sensibilité de la peau à la lumière du soleil. Cela concerne à la fois des médicaments qui s’appliquent sur la peau et ceux pris sous forme de comprimés ou de gouttes, ou encore injectés sous la peau. Ils peuvent alors entraîner des réactions phototoxiques comme des réactions photoallergiques.

En cas de troubles phototoxiques consécutifs à la consommation de médicaments, seules sont concernées les parties du corps qui sont exposées directement au soleil, c’est-à-dire surtout le visage et d’autres endroits non couverts par des vêtements. La plupart du temps, on ressent les conséquences sur la peau sous forme de rougeurs, de petits boutons, de taches ou de fortes démangeaisons dès la première utilisation d’un médicament.

Le déclencheur: le système immunitaire

Dans les réactions allergiques, le déclencheur est le système immunitaire. Il donne l’alarme en cas d’absorption des principes actifs médicamenteux associés à la lumière solaire, et lance une réaction de défense. Les problèmes de santé sur la peau ne surviennent qu’après un certain délai. Tandis qu’au début seuls, les endroits du corps exposés à la lumière subissent des dommages, des parties non exposées à la lumière peuvent être touchées à la longue.

Vigilance redoublée avec plusieurs médicaments

Des réactions phototoxiques ou photoallergiques sont possibles avec plusieurs groupes de médicaments. Les personnes les plus exposées sont celles qui prennent certains antibiotiques, de même que des anti-inflammatoires, des médicaments pour le système cardiovasculaire ainsi que certains psychotropes. Même à l’égard de substances végétales naturelles, il faut parfois se montrer prudent. L’ampleur de la réaction de la peau au rayonnement solaire dépend de la dose ainsi que du type de peau. Les personnes à la peau claire sont ici plus durement touchées.

Tenir compte de la notice

Conseils d’un seul coup d’œil

Pour éviter les réactions phototoxiques, il convient de suivre non seulement les conseils courants pour se protéger du soleil lorsque l’on prend des médicaments, mais aussi les astuces suivantes.

  • Tenez compte d’éventuelles indications figurant sur la notice des médicaments en ce qui concerne des effets photosensibilisants.
  • Clarifiez avec votre médecin ou pharmacien si vos médicaments sont compatibles avec le soleil.
  • Les personnes qui souhaitent fréquenter un solarium doivent être spécialement vigilantes si elles prennent des médicaments en raison de la forte dose de rayons UV-A. Sinon, c’est un coup de soleil sur une grande surface qui menace.
  • Utilisez une protection solaire possédant un filtre UVA particulièrement élevé.
  • Les films imperméables aux UV appliqués contre les fenêtres protègent du soleil.
  • Si possible, prendre des médicaments seulement le soir.

Dans tous les cas, les pharmaciens recommandent de jeter un œil à la notice des médicaments – y a-t-il des indications concernant les effets secondaires d’une sensibilité à la lumière et à l’exposition au soleil? – et, en cas de doute, de consulter un médecin ou un pharmacien. Indépendamment du conseil prodigué par des professionnels, le problème médicaments/lumière solaire peut également déjà être évité en prenant si possible les médicaments le soir.

Les produits et médicaments suivants sont connus pour mettre la peau à rude épreuve lorsque leur consommation est associée aux rayons UV:

  • Produits contre la douleur: antirhumatismal piroxicam, ibuprofène, diclofénac.
  • Pilules contraceptives contenant les principes actifs mestranol, noréthynodrel ou le diéthylstilbestrol.
  • Produits visant à diminuer les lipides sanguins contenant les principes actifs fénofibrate et clofibrate.
  • Antibiotiques, notamment du groupe de la tétracycline, mais aussi du groupe des inhibiteurs de la gyrase. La cinoxacine utilisée pour traiter l’infection urinaire peut s’avérer particulièrement phototoxique.
  • Médicaments diurétiques et drainants contenant les principes actifs hydrochlorothiazide ou furosémide
  • Médicaments pour le système cardiovasculaire et antidépresseurs contenant les principes actifs amiodarone et quinidine.
  • Anti-rhumatismaux contenant les principes actifs bénoxaprofène, piroxicam, carprofène, acide tiaprofénique, naproxène ou kétoprofène.
  • Certains médicaments d’origine végétale tels que le millepertuis, l’arnica et la valériane sont également sur la liste des médicaments ayant des effets secondaires désagréables sur la peau exposée aux rayons du soleil.

de Markus Sutter,

publié le 13.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: