Fermer

Vivre plus sainement?

Comment renforcer son système immunitaire

Rien n’est plus agréable que de renforcer son système immunitaire: dormir beaucoup, manger sainement, respirer l’air frais, décrocher du quotidien, rire, faire de l’exercice, et une séance de sauna pour achever de se détendre: un tel programme décourage les agents pathogènes.

Le système immunitaire permet à l’organisme de braver virus, bactéries et parasites avec lesquels chacun est en contact. Ils sont presque partout à l’affût: sur les poignées de portes, dans le bus, sur les billets de banque, et n’attendent qu’une chose: trouver une «faille» pour se reproduire dans notre organisme. Un corps en bonne santé déjoue cependant la plupart de ces attaques. Pour cela, il a recours aux méthodes les plus diverses.

Boire suffisamment

Des muqueuses humides sont par exemple un moyen éprouvé pour retenir les agents pathogènes dans le nez et dans la bouche, où ils restent prisonniers et peuvent ensuite être mis hors d’état de nuire. Mais il faut pour cela que les muqueuses soient suffisamment humides. Donc il faut boire suffisamment. C’est particulièrement important en hiver, lorsque nous séjournons essentiellement dans des locaux chauffés, car les muqueuses sèchent alors plus rapidement. En général, 1,5 à 2 litres d’eau par jour suffisent.

Bien se brosser les dents

Une bonne hygiène buccale est également importante. Brossez-vous les dents deux à trois fois par jour et gargarisez-vous la cavité buccale. Il sera ainsi plus difficile pour les agents pathogènes de se fixer dans le pharynx.

Enzymes salivaires et suc gastrique acide, ainsi qu’un film protecteur acide de la peau intact, sont d’autres obstacles que les attaquants doivent surmonter. Cependant, trop de savon et de produits cosmétiques détruisent sur la peau la précieuse flore bactérienne naturelle. Pour renforcer son système immunitaire, mieux vaut donc éviter un excès d’hygiène.

Privilégier les aliments frais

Le système immunitaire proprement dit est composé de milliards de cellules spécialisées dans la «défense». On les trouve par exemple dans la peau, les ganglions lymphatiques, la muqueuse intestinale, et elles circulent avec le sang, atteignant ainsi tous les organes.

Certaines de ces cellules forment des anticorps qui se fixent sur les agents pathogènes et aident à leur élimination. D’autres sont par exemple spécialisées dans la demande d’aide supplémentaire de la part du système immunitaire, faisant appel aux neuromédiateurs, ou dans l’expulsion des intrus.

Afin que toutes ces cellules immunitaires puissent s’acquitter au mieux de leurs missions, elles ont besoin de micronutriments. La meilleure source pour cela est un mélange de denrées alimentaires saines et fraîches. Fruits et légumes, en particulier, fournissent vitamines, minéraux, antioxydants et bien plus encore. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Voici comment encore renforcer votre système immunitaire

Aller au soleil

La dose quotidienne de soleil – environ 5 à 25 minutes sur le visage, le bras et les jambes, en fonction de la saison et de la latitude – contribue à la formation de vitamine D. La peau peut former elle-même cette vitamine jusqu’à l’âge de 60 ans environ si le rayonnement solaire est suffisant. Cette vitamine est également importante pour le système immunitaire. Afin de renforcer les os, la prise de faibles doses de vitamine D à titre préventif peut éventuellement être recommandée aux seniors.

Faire de l’exercice physique

Le système immunitaire est stimulé et renforcé par un exercice physique régulier en plein air, même en hiver. Il intensifie la circulation sanguine, favorise la production de vitamine D et fait respirer de l’air frais.

Des séances régulières de sauna améliorent la capacité d’adaptation des vaisseaux aux changements de pression sanguine. Elles peuvent également exercer un effet positif sur le système immunitaire. L’effet relaxant fait le reste.

Pas de stress

Il est également important d’évacuer délibérément le stress quotidien. Laisser de côté smartphone et ordinateur portable, lâcher prise sciemment, rencontrer des amis et rire de bon cœur sont autant de recettes pour cela.

Cependant, même la meilleure des préventions ne peut éviter toutes les infections. Chez des enfants de moins de deux ans, quatre à dix épisodes infectieux par an sont normaux, il peut même y en avoir jusqu’à treize si l’enfant fréquente une crèche. La plupart des adultes prennent froid une à cinq fois par an. Si les infections se multiplient ou durent inhabituellement, cela peut être le signe d’une faiblesse du système immunitaire.

Conseils pour un solide système immunitaire

  • Accordez-vous suffisamment de repos.
  • Ne rognez pas sur le sommeil: sept à huit heures de sommeil par nuit sont idéales.
  • Des efforts physiques excessifs sont nuisibles aux défenses immunitaires.
  • Évitez le stress permanent, pendant les congés aussi. Parfois, il vaut mieux se reposer chez soi qu’entreprendre un épuisant voyage de vacances.
  • Fumer n’est pas seulement nuisible pour les poumons, cela perturbe aussi le fonctionnement des fins cils vibratiles qui évacuent mucosités et agents pathogènes des voies respiratoires.
  • Évitez les plats préparés, le fast-food, et notamment tout ce qui est frit.
  • Mangez chaque jour deux à trois portions de fruits et légumes frais, et préférez les produits à base de blé complet à ceux à base de farine blanche.
  • Ne consommez de l’alcool qu’avec modération et pas juste avant de dormir.
  • Les préparations contenant des vitamines et des minéraux comme le fer et le zinc, proposées pour le renforcement du système immunitaire, n’influent pas de manière significative sur la phase aiguë d’une infection. Cependant, elles sont davantage consommées en cas de fortes sollicitations physiques ou d’infections graves et peuvent alors aider utilement à la régénération du système immunitaire. Avec une alimentation équilibrée, une telle substitution n’est la plupart du temps pas nécessaire.
  • Les antibiotiques ne sont que très rarement nécessaires pour les infections saisonnières. Avec de bonnes capacités de défense, habituellement, votre système immunitaire viendra lui-même à bout d’une telle infection en trois à sept jours, sans médicaments spécifiques.
  • Les «remèdes antigrippe» n’abrègent pas non plus l’infection. Ile peuvent cependant être pris pour aider à combattre des symptômes tels que douleurs, fièvre ou toux.

de Dr Christian Johannes Ambrosch,

publié le 14.10.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner