Quand le stress atteint le cœur

Aujourd’hui, un tiers des personnes exerçant une activité professionnelle se sentent fréquemment stressées. La tendance est à la hausse. Mais il existe des solutions éprouvées pour sortir du piège du stress.

Le stress peut être à l’origine de toute une série de maladies, parmi lesquelles, outre la dépression due à l’épuisement, connue sous le nom de «burn-out», les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, l’artériosclérose, l’accident vasculaire cérébral, l’infarctus du myocarde ou la perte de l’audition, qui sont particulièrement fréquentes. Ce risque concerne surtout les personnes exposées sur une plus ou moins longue durée à un stress négatif comme des exigences professionnelles excessives ou des problèmes financiers. Les événements douloureux survenant dans l’environnement personnel, comme le décès d’un proche, les brouilles entre membres de la famille, un divorce ou des problèmes analogues, présentent un risque particulièrement grand.

Conseils du spécialiste
  • Pas de nicotine, peu d’alcool et suffisamment de sommeil
  • Ne perdez pas de vue votre santé psychique, veillez à avoir une alimentation saine et à dormir suffisamment. Faites régulièrement du sport, pratiquez vos hobbys et entretenez vos contacts sociaux.
  • Changez de perspective de temps à autre pour maintenir une certaine distance. Une vision différente des événements peut révéler des choses étonnantes.
  • Ne voyez pas le stress négatif au quotidien comme un effet secondaire inévitable. Recherchez la cause, supprimez-la si possible ou élaborez des alternatives.
  • Evitez la nicotine et la consommation excessive d’alcool et de médias (télévision, Internet, ordinateur, etc.).
  • Pour les médicaments, la plus grande prudence est de mise. Ils doivent uniquement être pris sur prescription médicale.

Effet direct et indirect

Le stress agit d’une part directement sur le cœur par la sécrétion d’hormones de stress. Mais aussi, d’autre part, indirectement: les comportements néfastes engendrés par le stress, comme par exemple le tabagisme, une alimentation malsaine ou une consommation excessive d’alcool, peuvent favoriser des maladies.

Une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle sont les premiers symptômes, que l’on ne découvre souvent cependant que si l’on les recherche de manière ciblée. Par ailleurs, les douleurs dans la poitrine et la tachycardie ou l’arythmie cardiaque sont souvent déclenchées par le stress. Quand de telles douleurs surviennent à répétition, il faudrait consulter son médecin traitant. L’examen médical indiquera quels examens complémentaires ou traitements sont nécessaires.

Le sport en pleine nature détend

La meilleure façon de prévenir le stress est de l’éviter. Cela paraît logique, mais dans la pratique, c’est souvent ignoré ou tout simplement irréalisable. Quand il est véritablement impossible d’influer sur les facteurs de stress, l’efficacité de la maîtrise du stress détermine si celui-ci rend ou non malade.

Les techniques de relaxation et le sport, notamment le sport d’endurance, ont très bien fait leurs preuves pour la maîtrise du stress. Pratiqué en pleine nature, le sport a un effet méditatif et psychiquement relaxant. De plus, il favorise un sommeil sain et s’est avéré extrêmement efficace pour la prévention des maladies cardiovasculaires.

Christoph Dehnert
Ce risque concerne surtout les personnes exposées sur une plus ou moins longue durée à un stress négatif comme des exigences professionnelles excessives ou des problèmes financiers.
Dr Christoph Dehnert, Spécialiste en médecine interne et cardiologie FMH, Medbase

de Dr Christoph Dehnert


Cela pourrait également vous intéresser: