Fermer

Vivre plus sainement?

Thromboses: à quoi faire attention

C’est la période des voyages. Rester assis longtemps augmente le risque de thrombose. En connaître les symptômes et réagir rapidement en cas de soupçon en vaut la peine.

Chacune et chacun l’a sûrement déjà vécu: normalement, si nous nous faisons une coupure sur un doigt, cela finit par s’arrêter de saigner au bout d’un moment. Un système sophistiqué rend cela possible: les agents coagulants de l’organisme stoppent le saignement. Une croûte se forme, la plaie guérit. Ce qui nous est utile dans un cas peut être à l’origine de gros problèmes dans un autre. Parfois, le sang coagule quasiment par erreur. Un caillot de sang se forme et bloque la circulation en partie ou même en totalité. Les médecins parlent alors de thrombose.

Une thrombose peut, en principe, se produire dans toutes les veines du corps. Cependant, ce sont clairement les jambes qui sont le plus souvent touchées. On distingue entre thrombose des veines superficielles et thrombose des veines profondes de la jambe. Les thromboses superficielles sont souvent la conséquence de varices. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Qui est menacé?

L’apparition d’une thrombose est favorisée par le manque d’exercice physique, par exemple lorsqu’on doit garder le lit pendant une période prolongée en raison d’une maladie ou d’un accident. Les femmes enceintes ont elles aussi tendance à être plus touchées. D’autres facteurs de risques sont, entre autres, une prédisposition familiale aux thromboses.

Selon l’organe concerné ou la partie du corps touchée, les symptômes sont différents. Au début, les douleurs sont souvent inexistantes. Il est d’autant plus important de ne pas ignorer purement et simplement les symptômes, mais au contraire de les prendre au sérieux. Les problèmes de santé suivants indiquent une thrombose éventuelle dans les veines profondes des jambes et du bassin: 

  • un sentiment de lourdeur à l’endroit touché
  • un gonflement de la cheville ou de la jambe
  • la peau de la jambe atteinte est plus chaude au toucher que celle de l’autre jambe
  • la peau de la partie de la jambe atteinte prend une couleur rougeâtre ou brunâtre

Les personnes touchées souffrent aussi parfois de douleurs au mollet comparables à des courbatures. Les douleurs augmentent avec la progression de la maladie. Soulever les jambes apporte un certain soulagement. Le problème est cependant loin d’être résolu.

Comment réagir?

En cas de suspicion de thrombose, il est nécessaire de réagir rapidement, surtout en cas d’insuffisance respiratoire et/ou de douleurs dans la poitrine. Les personnes touchées devraient immédiatement consulter un médecin ou un service hospitalier pour un examen plus précis. Les techniques à ultrasons aident le médecin à établir le bon diagnostic. Un tel examen n’est ni douloureux ni dangereux.

Personne n’est à l’abri d’une thrombose. Mais en observant certaines règles de comportement, il est tout de même possible de réduire le risque de cette maladie. Parmi elles, la pratique de sports d’endurance comme la natation, la marche, le jogging ou le vélo, mais aussi la danse. Ils font marcher la pompe musculaire et favorisent la circulation du sang dans les veines des jambes. Par contre, les sports qui comportent des changements de direction brutaux, comme le football, le tennis ou le squash, sont moins recommandés. Et d’une manière générale, il faudrait éviter de rester longtemps assis et debout. Si on ne peut pas l’éviter, le mieux est de faire régulièrement de la gymnastique des pieds. 

Produits assortis

de Markus Sutter


Cela pourrait également vous intéresser: