Lorsque la thyroïde fonctionne moins bien

Une insuffisance thyroïdienne peut être responsable de troubles non spécifiques très différents. Ceux-ci peuvent être éliminés simplement.

L’insuffisance thyroïdienne légère (ou hypothyroïdie) est relativement fréquente parmi la population adulte. Selon les études, 8% des femmes et 3% des hommes sont concernés. La prévalence augmente avec l’âge et peut toucher jusqu’à 18% des hommes et des femmes de plus de 65%. Les insuffisances thyroïdiennes manifestes graves ne touchent qu’environ 1% de la population.

L’une des causes est le manque d’iode

Andre_Dietschi.jpg
Andre_Dietschi.jpg
Dr. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale et sportive, il travaille au centre santémed Diepoldsau/Heerbrugg dans le canton de Saint-Gall.

L’iode est, en tant qu’oligo-élément, l’élément de base des deux hormones thyroïdiennes, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Comme la majeure partie des terres cultivées d’Europe centrale sont pauvres en iode, l’absence d’iode dans l’alimentation causait autrefois un grossissement de la glande thyroïdienne provoquant un goitre – «signe distinctif» de la population des pays alpins. Les carences dues au manque d’iode dans le développement des tout-petits mènent à des déficiences mentales appelées «crétinisme». C’est la raison pour laquelle, depuis la deuxième moitié du XXe siècle, la Suisse a pour obligation légale de proposer sur le marché du sel iodé afin de prévenir ces carences et leurs conséquences.

Une fonction multiple

Palper soi-même sa gorge

Les symptômes mentionnés peuvent être le signe d’une insuffisance thyroïdienne. Ces paramètres devraient également être étudiés lors d’un contrôle sanguin.

Si vous sentez un ganglion à gauche ou à droite de la trachée, consultez un médecin. Outre l’examen sanguin, la méthode utilisée aujourd’hui est l’ultrason avec sonde à haute fréquence.

Ne consommez que du sel iodé.

Telle un papillon aux ailes déployées, la glande thyroïdienne se situe à gauche et à droite de la trachée. Elle produit les deux hormones thyroïdiennes T3 et T4, qui régulent de très nombreux processus (essentiellement le métabolisme). La production de T3 et T4 est commandée par une hormone de l’hypophyse, la TSH. Celle-ci garantit la production d’une quantité d’hormones thyroïdiennes constamment adaptée aux besoins du corps. Une diminution de la production de T3 et T4 peut apparaître lorsqu’une quantité insuffisante de TSH est créée ou lorsque la glande thyroïdienne ne peut plus en produire suffisamment elle-même (par exemple en raison d’une inflammation ou d’un processus de vieillissement).

Une prise de poids inexplicable

kropf-abtasten.jpg

Dans l’insuffisance thyroïdienne légère en particulier, les symptômes ne sont pas très spectaculaires, mais ils sont considérés en général comme une détérioration de la qualité de vie. Les personnes concernées se sentiront par exemple très fatiguées, plus très performantes sur le plan physique et intellectuel, déprimées, elles deviendront frileuses et prendront du poids sans pouvoir s’expliquer pourquoi. Il est également question d’effets négatifs sur le métabolisme osseux ainsi que sur le système cardio-vasculaire.

Un traitement simple

Une insuffisance de la glande thyroïdienne peut être décelée à l’aide d’un examen sanguin (détermination de TSH, T3 et T4). Le traitement est alors simple: des hormones thyroïdiennes peuvent être prises sous forme de comprimés. Quelques prises de sang suffisent généralement pour établir la dose requise.

Publié le 29.05.2017,

de Dr med. André Dietschi


Cela pourrait également vous intéresser: