Un coup au cœur?

Soudain, comme un coup de poignard dans la poitrine alors que l’on inspire. Cela fait peur, mais bien souvent, cette douleur ne vient pas du cœur.

bruno-groebli.jpg
Dr Bruno Gröbli

Chiropraticien ASC/ECU au centre médical Medbase de Saint-Gall.

Assis à votre bureau, vous lisez une nouvelle fâcheuse, vous énervez, reprenez profondément votre respiration – et là vous ressentez comme un coup de poignard dans le cœur. Vous prenez alors vraiment peur car vous associez cela à des douleurs cardiaques et tout leur lot de conséquences mortelles, vous restez immobile pour vous ménager, ce qui empire encore la chose.

Il s’agit d’un exemple typique de problèmes cardiaques qui n’en sont pas: bien souvent, ces douleurs thoraciques ponctuelles, qui rayonnent aussi dans le sternum, sont à mettre au compte de blocages des côtes et des vertèbres de la colonne dorsale. Ceux-ci peuvent pour leur part provenir de troubles de la colonne cervicale et lombaire.

Comment faire la différence?

Les prétendus problèmes cardiaques ne suscitent pas de sentiment d’oppression et ils faiblissent lorsque l’on bouge – à la différence des «véritables» douleurs au cœur, qui conduisent à une sensation d’oppression en cas de troubles de l’irrigation sanguine cardiaque.

Mais comment une vertèbre bloquée peut-elle déclencher une douleur ressentie comme issue d’un organe interne sain? Entre le système nerveux et les organes internes, il existe des mécanismes de réflexes complexes: les informations venant des articulations et des muscles de la colonne vertébrale tout comme des organes internes sont regroupées lors de leur entrée dans la moelle épinière. Il est ainsi plus difficile d’identifier leur provenance, en particulier lorsqu’il s’agit de troubles de la colonne vertébrale.

Commencer par établir la cause

Agir rapidement

Il convient de ne pas prendre à la légère, voire d’ignorer, les douleurs dans la poitrine qui semblent venir du cœur. Faites tirer ces douleurs au clair auprès d’un spécialiste. Si ces douleurs souvent gênantes et handicapantes viennent de la colonne vertébrale ou des côtes, un chiropraticien pourra les éliminer en supprimant les blocages dans les articulations à l’origine de la douleur.

Plus d’informations sur ChiroSuisse

Ce coup de poignard peu agréable peut être déclenché par une position assise prolongée et, plus généralement, par un manque de mobilité, mais aussi par des mouvements brusques et inhabituels, comme le fait d’inspirer et d’expirer très profondément. Il survient fréquemment après des accidents et touche fréquemment les enfants et adolescents souffrant d’une scoliose et les personnes hyperlaxes ou dotées d’un faible tonus musculaire.

 

La première mesure qui s’impose est ici d’établir clairement la cause de la douleur. S’il s’agit d’un trouble fonctionnel de la colonne vertébrale, le chiropraticien pourra dans la plupart des cas soulager les articulations concernées ou déclenchant la douleur au moyen d’un traitement ciblé.

Publié le 29.05.2017,

de Dr Bruno Gröbli


Cela pourrait également vous intéresser: